Tout savoir sur l’utilisation de l’acide chlorhydrique

acide chlorhydrique

Solution de chlorure d’hydrogène (HCl) et d’eau (H2O), l’acide chlorhydrique, anciennement connu sous le nom d’acide muriatique, est un produit corrosif produit naturellement dans l’estomac humain. Au vu de ces nombreuses propriétés, il est synthétisé à l’échelle industrielle pour des utilisations domestiques et industrielles. Quels en sont les propriétés, les domaines d’utilisation et les précautions d’usage ?

Propriétés de l’acide chlorhydrique.

L’acide chlorhydrique est un produit liquide incolore à jaune clair, inodore du moins avec une odeur irritante et piquante particulière. Le chlorure d’hydrogène qui lui procure son caractère corrosif est un acide fort qui peut se solubiliser dans plusieurs solvants notamment : l’éthanol, le chloroforme, l’acétone, l’éther, l’acide acétique, etc. Du fait de sa forte teneur en ion hydronium, la solution d’acide chlorhydrique possède un pH inférieur à 1. 

Domaines d’utilisation

Produit particulièrement dangereux, il n’en reste pas moins utile. Il est d’une efficacité incroyable tant pour des usages simples en intérieur ou en extérieur que dans le domaine industriel. 

Usages domestiques.

L’acide chlorhydrique possède de nombreux avantages pour l’entretien de vos domiciles. Puissant pouvoir nettoyant, l’acide chlorhydrique est le principal constituant des produits de nettoyage, mais à des teneurs diverses. En effet, il sert à décrasser le carrelage, la céramique, les faïences de la cuisine ou de la salle de bain. Le calcaire et les saletés résiduelles ne lui résistent pas. Ainsi, le nettoyage est simple même pour les espaces difficiles comme les toilettes.

Actif sur plusieurs métaux, dont le cuivre et le fer, l’acide chlorhydrique permet d’éliminer efficacement la rouille. Pour cet usage, il faut le diluer dans un certain volume d’eau à raison de 10 ml d’acide pour 90 ml d’eau. Ensuite, il faut verser quelques gouttes du mélange obtenu sur la surface à traiter.

 En hiver, il permet de circuler de sortir de votre maison et de circuler autour sans craindre une chute. Les alentours de votre maison sont clairsemés et libres. Son action corrosive lui permet de dégager les allées, les marches des escaliers, les trottoirs et les routes. 

Pour l’entretien de vos piscines, cours d’eau et toilettes, l’acide chlorhydrique est meilleur. Il détruit les microorganismes grâce à son pH. Il désinfecte l’eau de la piscine. Par son pouvoir, un bon niveau de pH est maintenu. Il permet en outre d’éliminer sans difficulté certaines traces tenaces dans les bassins et sur les alentours. Il assure la perméabilité de votre tuyauterie.

Usages industriels

L’acide chlorhydrique est utilisé comme précurseurs de nombreux composés organiques et inorganiques. Dans l’industrie plastique, il sert de base à la production du chlorure de vinyle pour le PVC ou le toluène pour le polyuréthane. Plusieurs autres composés proviennent de l’acide chlorhydrique notamment le charbon actif, le bisphénol A pour les polycarbonates, l’acide ascorbique, ainsi que de nombreux produits pharmaceutiques.

Dans l’industrie chimique, l’acide chlorhydrique est utilisé dans la galvanisation et la production des batteries par production du chlorure de zinc. Il sert aussi à la production du chlorure de calcium qui est d’une grande utilité dans le salage des routes. Grâce à ses propriétés ioniques, l’acide chlorhydrique permet l’obtention de l’eau déminéralisée qui sert à la synthèse de nombreux composés pharmaceutiques. Dans certaines centrales nucléaires, il joue un rôle important dans les systèmes de refroidissement atmosphérique. 

Utile dans plusieurs domaines, l’acide chlorhydrique constitue également un maillon de développement. Il est utilisé dans la production de certaines ressources minières. En effet, l’injection d’acide chlorhydrique dans les puits pétroliers de roches montagneuses les rend poreuses. Ce qui facilite la production de pétrole. Pour faire briller les pierres précieuses, l’acide chlorhydrique est utile. Il nettoie des minéraux tels que le quartz, car il dissout les composés qui voilent les cristaux.

L’industrie agroalimentaire bénéficie également des nombreuses qualités de l’acide chlorhydrique. Il sert notamment à la synthèse de nombreux ingrédients et additifs alimentaires. Les protéines hydrolysées, l’acide citrique, le fructose en sont des exemples pratiques. Le E507 est son identifiant en tant qu’additif alimentaire. L’eau déminéralisée, mentionnée plus haut, sert à la production d’eau potable. 

Précautions à prendre pour une utilisation sans danger de l’acide chlorhydrique.

Il est important de savoir que l’acide chlorhydrique est un produit hautement dangereux pour la santé. Son utilisation requiert donc des mesures de protection et des protocoles de sécurité qui se doivent d’être connus et maîtrisés par tous.

Toute inhalation peut être mortelle. Il peut être source de blessures graves en cas de contact avec la peau, de cécité si contact avec les yeux et même amener en chirurgie en cas d’ingestion par perforations gastriques ou intestinales. 

Mesures de protection

Il faut conserver l’acide chlorhydrique dans son récipient d’origine et hors de la portée des enfants. Il ne doit pas être à proximité d’un feu ou d’une source de chaleur à cause de sa propriété inflammable. Toute manipulation doit se fait sous équipement de protection individuelle à savoir : les gants, les bottes, les lunettes et les cache-nez. 

Que faire en cas d’exposition à l’acide chlorhydrique ?

Après une inhalation, il faut rapidement aller dans un environnement bien ventilé et consulter ensuite un médecin ou dans un service médical. Après contact avec la peau, rincer immédiatement à l’eau froide abondante pendant 15 minutes. Enlever les vêtements pendant le rinçage, mais s’ils collent à la peau, les laisser en place et consulter un médecin. Devant une exposition des yeux, il faut éviter d’y mettre un quelconque produit, mais rincer abondamment à l’eau pendant 15 minutes et consulter un ophtalmologue. 

En cas d’ingestion d’acide chlorhydrique, il ne faut pas faire vomir, ni boire un quelconque antidote, peut-être se rincer la bouche. La meilleure conduite est d’aller dans les minutes qui suivent dans un hôpital pour une prise en charge plus adaptée. 

L’acide chlorhydrique malgré qu’il soit un produit d’une extrême dangerosité possède de nombreux avantages surtout au plan industriel. Mais sa manipulation nécessite une attention particulière et une surveillance de premier degré. En cas d’exposition même minime, des protocoles bien définis existent pour ne pas subir des dommages irréversibles. Dans tous les cas, la décision de se rendre à l’hôpital ou d’appeler les secours est la meilleure.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Articles similaires