Action Engie Avis et Prévision pour 2022

Les entreprises françaises sont à l’honneur avec leurs actions qui attirent l’attention des investisseurs, en quête de plus de gain surtout en cette année  post COVID-19 où les choses semblent se stabiliser . Ainsi, ça se bouscule un peu sur le marché de la bourse depuis l’avènement de la crise sanitaire. Avant d’investir sur une action, les prévisions faites sur celle-ci déterminent s’il faut ou non se lancer. Alors pour l’action Engie, l’un des géants de l’énergie, voici les avis et prévisions pour l’année 2022. 

Action Engie : Présentation

Engie fait partie des plus grands groupes mondiaux du secteur de l’énergie hors pétrole. L’entreprise s’est spécialisée dans quatre domaines d’activité, notamment : l’énergie électrique et renouvelable, le gaz naturel liquéfié, les services d’efficacité énergétique et les technologies du numérique. C’est une entreprise fiable et solide soutenue par l’Etat français, actionnaire majoritaire, ce qui constitue un premier atout non négligeable dans l’optique d’une stratégie de trading.Après la fusion de GDF (Gaz de France) et Suez en 2008, l’entreprise Engie voit le jour. Mais elle portait le nom de GDF Suez. C’est plus tard en 2015 qu’elle a abandonné ce nom pour devenir Envie afin de faire peau neuve dans l’accroissement et l’amélioration de sa visibilité à l’international. 

Le  groupe est très enclin à l’innovation dans le souci permanent de générer plus de satisfaction client, mais aussi pour plus de durabilité. Dans ce secteur très concurrentiel de la production et de la distribution d’énergie en France, l’entreprise est reconnue pour ses performances et demeure un investissement intéressant. Le potentiel rachat de Suez par Veolia pourrait permettre à Engie de dégager une trésorerie conséquente. 

Action Engie : Cours et dividende

Avant l’éruption de la crise sanitaire, Envie avait pour habitude de redistribuer des dividendes croissants et pérennes  relativement intéressants à l’ensemble de ses actionnaires. En effet,  le Conseil d’Administration avait affirmé, en 2021, la politique de dividende du Groupe visant à distribuer 65 à 75 % du résultat net pour la part du Groupe à ses actionnaires, et incluant un dividende  de 0,65 € par action pour la période allant de 2021 à 2023. Mais l’entreprise a été affectée par la crise sanitaire  avec un cours qui a perdu plus de 16 % depuis 2020. 

Actuellement, le cours de l’action est un peu moins de 12 euros (11,6 euros).Cependant, en raison de l’innovation constante voulue par l’entreprise, des futurs choix stratégiques du groupe, avec un rachat de Suez envisagé même si rien n’a été acté pour le moment, ou encore de la solidité historique de l’un des leaders mondiaux du secteur de l’énergie hors pétrole, le cours de l’action est susceptible de remonter. 

De plus, en 2021, le Conseil d’Administration avait proposé de distribuer 66 % du résultat net de la part du Groupe, soit un dividende de 0,85 € par action. Mais cette proposition sera soumise à l’approbation des actionnaires lors de l’Assemblée Générale du 21 avril 2022. Par rapport à l’année précédente, le montant du dividende correspondait à une hausse de 0.32 € / action (+ 60 %).Le cours action Engie est accessible, et  permet de trader sans risque de perte. Il s’agit en fait, d’un des titres les plus abordables de l’indice Français CAC 40. Il est donc possible à tous boursicoteurs, de spéculer sur le titre sans risque de perte.

Action Engie : Avis et Prévisions

Le groupe Engie jouit d’une excellente trésorerie avec un chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros. La société a injecté sur le marché boursier, 2 435 285 011 actions ou titres. La capitalisation boursière est de 33 milliards d’euros pour un rendement annuel de 5.65 %.Les investisseurs spéculent sur l’avenir d’Engie, en cas de victoire d’Emmanuel MACRON aux joutes électorales .  

Avec une hausse de +1,4%, Engie signe l’une des plus fortes progressions du CAC 40. Il est vrai que l’état financier de l’entreprise était un peu chahuté mais depuis lors, il y a de amélioration. Cette dernière est due à l’augmentation de l’action de 18%, durant la seconde partie de 2021.Le dividende par action a été de 0,80 € en 2021, ce qui donne un rendement de 6,30%. Le rendement du dividende est intéressant mais attention, il est mécaniquement poussé par la baisse du cours de la bourse. 

Les prévisions de l’action Engie sont au vert avec un taux de marge de 15.2 % en 2020 et de 15.5 % en 2022. Ceci sera renforcé si les présidentielles sont remportées par Emmanuel Macron.  Le compte d’opération de l’entreprise Engie est plutôt rassurant pour un investissement à moyen terme.Par ailleurs, l’action Engie est cotée à Paris, Luxembourg et Bruxelles, et intègre différents indices boursiers, notamment le CAC 40, Euronext 100…et DJ Stoxx 50. Grâce à la bonne stabilité financière de l’entreprise, il devient évident de trader sur ce titre en bourse. 

Elle donne l’occasion d’investir en ligne sur le moyen et le long terme. Le cours de l’action affiche  une progression timide du dividende net par action qui était chiffré à 0.75 EUR en 2018. L’analyse des résultats du premier trimestre de l’exercice 2019 affichait des signaux de croissance encourageants et des actualités très intéressantes pour les années à venir dont 2022, notamment avec le rachat de 90 % des parts de l’entreprise TAG Transportadora Associada en 2019, un investissement qui fera gagner au groupe, un résultat opérationnel d’un montant de 130 millions d’euros.

Par ailleurs, le groupe Engie a signé un important contrat de financement dans le secteur des énergies renouvelables, notamment un projet basé sur la production de 60 MW d’énergie photovoltaïque au Sénégal, ce qui générera d’importants revenus au groupe Engie en 2022.Le cours de l’action est accessible à tout investisseur avec une tendance haussière qui se profile à l’horizon au regard des différents contrats d’investissement signés par le groupe. Le groupe Engie (ex GDF Suez) affiche une excellente santé financière avec près de 50 % de projets d’investissement basés sur les énergies renouvelables et un investissement d’1.5 milliards pour l’innovation des technologies solaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.