Action L’Oréal Avis et Prévision pour 2022

L’Oréal fait partie des sociétés dont on a souvent entendu dire «elle est trop chère». De l’autre côté, le cours de l’action ne fait que grimper depuis des décennies. Mais cela va-t-il demeurer ainsi ? Des changements ne sont-ils pas susceptibles de survenir en cours de route ? À quoi faut-il s’attendre de la part de L’Oréal en 2022. Que pensent les analyses de l’action L’Oréal en 2022. Toutes les réponses sont dans cet article.

Action L’Oréal : Présentation

Il s’agit du numéro 1 mondial dans le domaine de la cosmétique. L’Oréal est un groupe français qui est spécialisé dans le développement et la commercialisation de produits cosmétiques. Son chiffre d’affaires est généré par ses diverses productions telles que : les produits de soin pour la peau qui représentent 29.3% du chiffre d’affaires total, les produits de maquillage qui représentent 27.9% du chiffre d’affaires, les produits de soin pour les cheveux qui représentent 17.5% du chiffre d’affaires, les produits de coloration qui représentent 11.8% du chiffre d’affaires, des parfums et eaux de toilettes qui représentent 9.2% du chiffre d’affaires ainsi que d’autres types de produits cosmétiques pour les 4.3% de chiffre d’affaires restants.

Ces produits se retrouvent dans diverses catégories présentées comme suit : les produits pour les professionnels (12.9% du CA) ; les produits cosmétiques dits de luxe (32.5% du CA) ; les produits cosmétiques à destination du grand public (46.8% du CA) et enfin les produits de la gamme « active » (8% du CA). Seulement 9.4% de ce CA est aujourd’hui réalisé en France. Les autres 91.6% du CA sont répartis de la manière suivante : Europe de l’Ouest (21.8%) Amérique du Nord  (28.3%), Asie-Pacifique (23.6%), Amérique Latine (7.5%) l’Europe de l’Est (6.7%) sans omettre l’Afrique et Moyen-Orient  (2.7% ). 

Action L’Oréal : Avis

L’action L’Oréal est soumise à des factures, certaines internes et d’autres externes, qui sont à l’origine de sa montée mais aussi d’une possible baisse. Voici ce que nous en pensons. 

Ce qui fait monter l’action L’Oréal

L’action jouit d’une certaine confiance de la part des investisseurs en raison de son positionnement sur le marché mondial. En effet, le groupe français a réussi, depuis sa création en 1909, à se hisser à la première place de ce marché au niveau international. La division des activités en quatre grands pôles différents, permet à l’Oréal de se prémunir du risque d’exposition lié à une seule forme d’activité. Le secteur du luxe notamment qui montre une meilleure stabilité en période de crise économique est une véritable garantie pour cette entreprise. 

Par ailleurs, on soulignera la croissance intéressante du marché de la beauté au niveau international depuis maintenant quelques années. Grâce à la détention de plus de 32 marques qui sont réparties dans différentes régions du monde d’un point de vue géographique, L’Oréal jouit d’une excellente présence sur le marché international. Le groupe l’Oréal parvient à conserver sa place de leader dans son secteur  d’activité grâce à sa capacité d’innovation. Cela s’explique par les investissements en recherche et développement particulièrement élevés. Aussi, les résultats obtenus par ces innovations permettent-ils de générer pas moins de 15% des ventes chaque année. Avec sa stratégie efficace, le groupe bénéficie en effet d’une excellente santé financière et offre une distribution de plus de 50% de son résultat.

Ce qui fait baisser l’action L’Oréal

Certains produits de la marque montrent des signes de ralentissement depuis quelques années qui pourraient peser sur la rentabilité de l’entreprise à plus long terme. L’absence de guidances chiffrées sur les objectifs annuels du groupe laisse peu de place aux spécifications pour les investisseurs. 

Le marché français se montre plus difficile avec des ventes en baisse et dont les pertes des parts du marché pourraient s’accentuer à l’avenir. L’action l’Oréal reste un titre relativement cher à l’achat. Cette surestimation a quelques effets néfastes dont des sanctions importantes de la part du marché dès le moindre ralentissement de la hausse des ventes et plus particulièrement aux points d’entrée.

Action L’Oreal : Prévisions

Si le cycle économique devait se détériorer de manière très sévère et durable outre le choc lié à la COVID-19 , même les propriétés de forte résilience du modèle d’affaires de L’Oréal pourraient être mises à rude épreuve. Mais ce scénario paraît peu probable dans le contexte actuel et, surtout, dans le sillage des progrès réalisés dans les découvertes de vaccin pour ce virus. 

L’Oréal possède 9,3% de participation dans la société Sanofi-Aventis, valorisée à €10 milliards environ. Ainsi, les variations du cours en bourse de cette société peuvent engendrer une légère incidence sur la valorisation de L’Oréal. Mais une incidence significative paraît peu probable.

Cours et dividendes de l’action L’Oréal en 2022

Il faut rappeler que l’Oréal distribue des dividendes une fois par an. Le montant du dividende de l’année 2022 pour L’Oréal concerne l’exercice 2021. 

Ainsi, pour l’année 2022, le dividende sera distribué le 27 avril 2022 et sera d’un montant de 4.80 € par action. Idéalement, une entreprise saine aura un dividende qui va croître à la même intensité que son cours de bourse. De la même manière, lors des baisses, le dividende devrait également baisser. 

La plupart des entreprises ont annulé leurs versements en 2020 à cause de la crise sanitaire due au coronavirus. Mais L’Oréal se relève très vite et décide de se maintenir  au même niveau que 2019, soit 3,85 € par action et de monter à 4,80 € par action en 2022 pour 2021. 

Les analystes prévoient un cours toujours à la hausse. La hausse des ventes organiques est attendue à hauteur de 7 % au 3ème trimestre pour la branche cosmétique et le Luxe. En plus, la notoriété sur le marché chinois apporte plus de stabilité et une tendance toujours haussière des chiffres d’affaires. L’année 2022 sera une année intéressante pour la récupération des ventes des produits de beauté.L’action L’Oréal affiche à l’issue de la séance boursière de jeudi une hausse de 0,63 % pour s’établir à 361,45 euros. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.