CAN Cameroun 2022: Les techniques anti-COVID du Cameroun sont efficaces

covid cameroun

Avant le début de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Cameroun 2022), le Cameroun, pays organisateur de cette compétition continentale avait annoncé que quatre de ses joueurs avaient été testés positifs à la covid-19. Mais depuis le début de la compétition, la fédération camerounaise de football n’a plus déploré aucun cas. Cet état de chose suscite alors de vives interrogations dans le rang des délégations des autres pays qui participent à ce tournoi. Elles l’accusent de manipuler les tests covid-19.

Les nombreux cas de COVID

De nombreuses sélections ont enregistré des cas positifs de Covid-19. Il s’agit du Sénégal, de la Tunisie, du Burkina Faso, du Zimbabwe, du Cap-Vert ou encore du Gabon qui a été privé de sa star Pierre-Emerick Aubameyang durant tous les matchs qu’il a disputés.

La délégation tunisienne est la plus touchée par cette pandémie. Avant son match contre la Gambie en phase de poules, la sélection tunisienne a enregistré 12 cas positifs. Aussi, les Comores ont disputé leur huitième de finale contre le Cameroun sans leur gardien titulaire. C’est un latéral qui a été mis dans les buts.

Le Cameroun, exempt de cas Covid

Le pays organisateur ne connait aucun cas sans de Covi depuis le début de la competition. Interrogé sur la question, le président de la Fédération camerounaise de football, l’ancien footballeur Samuel Etoo s’est défendu et a rejeté mordicus les accusations au micro de Radio France Internationale.

« Je préfère perdre que de gagner en trichant » a déclaré Samuel Eto’o. Il a indiqué que c’est malsain d’accuser le Cameroun de tricherie en manipulant les tests Covid. Selon lui, l’agence responsable des tests (un laboratoire suisse) est entièrement sous le contrôle de la CAF.

Cette agence a a été choisie par la CAF, et le Cameroun a accepté pour rassurer ses partenaires en clubs. « Je le répète, C’est malsain de vouloir accuser la Fédération camerounaise de football ou le gouvernement camerounais. Vous me connaissez, j’ai essayé d’être un champion dans les stades. Il faut comprendre que sous mon mandat, je ne pourrais pas défendre une telle pratique. Je suis quelqu’un qui défend l’excellence. Je préfère perdre que de gagner en trichant. Cela n’existe pas dans le football camerounais » a ajouté l’ancienne star des Lions indomptables.

La procédure anti COVID qui marche

Samuel Eto’o va plus loin dans les explications et notifie que le soir du 29 décembre, il a reçu le staff technique du Cameroun et a voulu un protocole autour de l’équipe. À l’époque, le Cameroun avait enregistré huit ou neuf cas. Mais le staff médical a été remarquable. La fédération camerounaise de football contrôle régulièrement tous ceux qui entourent l’équipe. Ils sont testés quotidiennement comme les joueurs. << Voilà pourquoi nous n’avons pas plus de cas. Même les médecins qui contrôlent les joueurs sont contrôlés avant d’accéder à l’équipe. Mon ministre de tutelle est testé avant de voir les joueurs >>, a expliqué le président de la Fédération camerounaise de football ajoutant que le Cameroun est en train d’offrir au monde du football une des plus belles CAN de l’histoire de cette compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.