Charlène de Monaco : Biographie et actu sur elle

Des personnalités portant des titres royaux, ce n’est pas ce qui manque à Monaco. Mais, ce ne sont pas toutes les têtes couronnées qui attirent l’attention sur elles. Les têtes couronnées de la carrure de Charlène de Monaco par exemple attirent beaucoup plus les regards curieux vers elles. Qu’est-ce qui fait de Charlène de Monaco une princesse aussi intéressante ? Découvrez dans cet article tout sur sa biographie et son actualité.

Biographie de Charlène de Monaco

Charlène de Monaco, avant de devenir princesse de Monaco, était une nageuse olympique sud-africaine. Elle vit le jour le 25 janvier 1978 au Zimbabwe précisément à Bulawayo. Elle a donc actuellement 44 ans. À sa naissance, elle portait le nom de Charlène Lynette Wittstock. Ses parents sont Michael Wittstock et Lynette Humberstone ; elle est leur fille ainée. Elle a deux frères : Gareth et Sean Wittstock.
Avant de s’unir avec le Prince Albert II de Monaco (ce qui l’a fait devenir Charlène de Monaco), elle était protestante. Mais, elle pratique maintenant le catholicisme. Elle est née au Zimbabwe, mais elle est sud-africaine de nationalité. Elle retourne dans son pays d’origine avec ses parents à l’âge de 12 ans.

Généralités sur sa carrière sportive

Les deux parents de Charlène de Monaco ont été acteurs dans le monde sportif. Son père est un ancien rugbyman et sa mère a été plongeuse de compétition puis professeur de natation. C’est probablement le métier de sa mère qui a influencé sa passion pour la natation. En effet, dès l’âge de 16 ans, elle abandonne ses études pour se consacrer entièrement à sa carrière.
Elle a connu sa première victoire à la fin des championnats juniors d’Afrique du Sud à l’âge de 18 ans. Ensuite, elle a représenté son pays (l’Afrique du Sud) aux Jeux olympiques de Sydney avec l’équipe féminine du 4 x 100 m. La compétition s’est déroulée en 2000 et l’équipe est ressortie cinquième. Quant à Charlène, elle a été 17e pour le 100 m dos crawlé et 14e pour le 200 m dos crawlé. Au cours de cette même année, elle a remporté une médaille d’or au meeting international de natation de Monaco. Elle a gagné cette médaille pour le 200 m dos crawlé.
Au cours des jeux du Commonwealth de Manchester qui ont eu lieu en 2002, elle a remporté une médaille d’argent au 4×100 m quatre nages. Ce sera malheureusement sa dernière médaille, car elle a dû arrêter sa carrière à cause d’une blessure à l’épaule. Toutefois, elle a tenté un retour à travers les Jeux olympiques de Pékin qui s’est soldé par un échec. En effet, elle n’a pas pu se qualifier pour la suite de la compétition.

Les étapes de sa relation avec le Prince Albert II

Avant de se mettre officiellement en couple avec le prince, plusieurs choses se sont passées entre les deux protagonistes. D’abord, leur rencontre s’est faite au cours du tournoi de natation de Monaco qui s’est déroulé en 2000. En 2005, Charlène Wittstock a contacté le prince pour lui présenter ses condoléances suite au décès de son père. L’année qui a suivi (2006), on les a vus pour la première fois ensemble au cours d’un événement public (cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Turin).

En 2007, elle a suivi plusieurs matchs de rugby avec le prince au cours de la coupe du monde de rugby qui s’est déroulée en France. Elle était présente aux évènements sportifs, mais sa présence se remarquait aux côtés du prince lors des évènements qui étaient importants pour la principauté monégasque. La presse internationale s’est beaucoup intéressée à cette relation qui a finalement été officialisée en 2010.
Cette année, le Prince Albert II a annoncé ses fiançailles. Finalement, le mariage civil a été célébré le 1er juillet 2011 et le mariage religieux a eu lieu le lendemain c’est-à-dire le 2 juillet 2011. Les jeunes mariés ont effectué leur voyage de noces en Afrique du Sud. Au cours de ce voyage, ils ont été invités pour un déjeuner par le président Jacob Zuma.
En 2014, le couple annonce au monde la venue prochaine de leurs héritiers. La princesse donne alors vie à Gabriella et Jacques le 10 décembre 2014. Jacques est l’héritier du trône et il porte le titre de marquis des Baux.

La vie de Charlène en tant que princesse

Depuis son union avec le prince, plusieurs événements importants ont eu lieu dans la vie de Charlène. Elle commence par rencontrer Desmond Tutu (prix Nobel de la paix et archevêque sud-africain) le 8 juillet 2011. Ensuite, elle devient la co-marraine d’une organisation qui regroupe dix œuvres caritatives aux objectifs divers ; il s’agit de l’association The Giving Organisation Trust.
Ensuite, en 2012, elle crée une fondation qui porte son nom : la fondation Princesse Charlène de Monaco. Cette fondation accorde une place essentielle à l’éducation et aux sports (natation et rugby en particulier). Par la suite, elle lance en 2013 un programme nommé Learn to swim dans son pays d’origine (Afrique du Sud). La princesse est depuis 2010 marraine de la fondation Nelson-Mandela.
De plus, elle est la marraine de la Born Free Foundation et des jeux olympiques spéciaux. Elle se montre présente à tous les événements qui requièrent sa présence (les événements majeurs de la ville de Monaco). Rappelons qu’elle est présidente de la croix rouge d’Afrique du Sud. On retient principalement que la princesse s’investit beaucoup dans les œuvres caritatives et tout autre type d’actions visant à rendre le monde meilleur tout comme son époux.

Autres informations à avoir sur la princesse

Malgré le peu de temps qu’elle a passé en tant que princesse, Charlène de Monaco a mis en œuvre plusieurs actions non négligeables. Cela ne l’empêche pas de pratiquer quand elle le peut ses activités préférées. En effet, en plus de donner de sa personne dans les œuvres caritatives, la princesse adore lire des biographies et des poésies ethniques venant d’Afrique du Sud. Aussi, elle adore toutes les activités sportives, mais a une grande préférence pour la natation, le surf et la randonnée. La princesse apprécie également l’art contemporain.
En plus d’être depuis son union, Son Altesse Sérénissime, la princesse de Monaco, Charlène a beaucoup d’autres titres officiels. On compte environ une vingtaine de titres, dont celui de Marquise des Baux et celui de Dame de Matignon. Elle a reçu des distinctions à Monaco (grand-croix de l’ordre de Saint-Charles) et à l’étranger (grand-croix de l’ordre de l’étoile de la République italienne).
Le parcours de cette jeune femme qui n’est pas née avec un sang royal est impressionnant. Elle ne cesse d’émerveiller le monde par ses œuvres plus généreuses les unes que les autres. On ne manque pas non plus de remarquer sa grande beauté qu’elle entretient parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.