Comment soigner un bouton de fièvre ?

Rate this post

Les virus sont des agents infectieux qui se propagent très rapidement à travers nos faits et gestes quotidiens et causant des anomalies dans l’organisme. L’herpès labial est le virus de type HVS-1 responsable de l’apparition du bouton de fièvre. Très gênant, inesthétique et douloureux, le bouton de fièvre est souvent visible sur le bord des lèvres suite à une contamination. Heureusement, il existe plusieurs moyens pour se délivrer de ce mal. Découvrez dans cet article les remèdes et astuces pouvant vous permettre de soigner le bouton de fièvre.

Qu’est-ce que le bouton de fièvre ?

Encore appelé feu sauvage, le bouton de fièvre est une infection créée par le virus de l’herpès. C’est une maladie très contagieuse qui se transmet par contact direct ou indirect avec une personne déjà infectée. Le bouton de fièvre peut se retrouver sur le menton, la joue ou le nez, mais le plus souvent il apparaît au niveau des lèvres sous forme de petite bulle ou ampoule désagréable à la vue et peut entraîner un isolement social dans des cas graves.

L’herpès labial se manifeste avant son apparition par des sensations de brûlure, de fourmillement, des démangeaisons ou picotements sur la zone où le bouton va sortir. Quelques heures ou jours après ces symptômes on constate sur la lèvre, de petites ampoules contenant un liquide clair. Celles-ci deviennent opaques après que le liquide ait disparu laissant place à une croûte qui disparaît grâce au traitement sans laisser de cicatrice.

Quelles sont les causes et manifestations du bouton de fièvre ?

Le bouton de fièvre est très contagieux aussi bien lors des poussées qu’en dehors. La contamination du virus de l’herpès s’attrape plus rapidement par contact direct. Il se transmet par un échange de la salive lors d’un éternuement, de la toux ou même d’un baiser avec une personne contaminée. Aussi, on peut contracter ce virus en se donnant la main ou en utilisant les couverts ou serviettes d’une personne infectée. Par ailleurs, une première contamination se produit pendant l’enfance, mais reste souvent sans effet sauf des cas particuliers provoquant une fièvre élevée et des symptômes dans la bouche qui guérissent après quelques jours.

Une fois contaminé, le virus demeure dans le corps sans se manifester. Ainsi, présent dans l’organisme, il évolue dans les nerfs sensitifs et se loge dans un ganglion et y reste endormi. Sous l’influence de divers facteurs et à tout moment, les effets du virus peuvent se déclencher. Soit par le stress, la fatigue, les changements hormonaux ou les règles, un traumatisme, un système immunitaire affaibli, une fièvre, le froid, une exposition au soleil, une infection et bien d’autres facteurs.

Quels comportements adopter en cas de contamination du bouton de fièvre ?

Dès les premiers symptômes, vous pouvez déjà contaminer une autre personne. Mais lorsque les vésicules s’éclatent, la contamination est plus rapide, car le liquide qu’elles contiennent est plein du virus. Dans ce cas, pour protéger votre entourage vous ne devez pas embrasser les gens, partager votre linge ou un verre à boire, utiliser des crèmes ou produits contenant de l’alcool. Pour raison d’hygiène et de protection contre le virus, il ne faut pas partager son maquillage surtout les rouges à lèvres et s’abstenir d’activité sportive jusqu’à la guérison. Il est aussi important de consulter un médecin pour les cas particuliers et extrêmes. Voici comment soigner un bouton de fièvre.

Il est essentiel d’empêcher le bouton de sortir dès les premiers signes. Pour ce faire, il existe plusieurs moyens qui permettent d’arrêter la propagation. Si des solutions à base de crème ou des produits pharmaceutiques sont disponibles à cet effet, il y a aussi des remèdes naturels très efficaces dits “de grande mère”.

En effet, vous pouvez immédiatement atténuer ou bloquer la propagation d’un bouton de fièvre grâce aux médicaments antiviraux disponibles en comprimés et en crème. L’application sur ordonnance d’une crème faite à base d’acyclovir ou la prise de comprimés par voie orale aide à réduire la durée d’évolution du virus. Il existe aussi des patches pour cicatriser plus vite les boutons et réduire le risque de contagion.

De plus, parmi les remèdes de grand-mère, le vinaigre de cidre apparaît comme meilleur anti-herpes et permet d’assécher le bouton en désinfectant la zone concernée après application de quelques gouttes chaque jour. De même, de par ses vertus antiseptiques, l’ail peut freiner le développement du bouton et même le faire disparaître. Certaines huiles essentielles comme le niaouli ou le tea tree disposent de vertus anti-inflammatoires agissant comme des désinfectants naturels qui permettent de limiter la propagation du virus. Le citron et le miel constituent aussi d’excellents remèdes pour guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 6 =