Comment soigner un rhume allergique ? Nos conseils

4.7/5 - (3 votes)

L’une des maladies assez courantes chez l’homme est bel et bien le rhume. Vos narines s’écoulent dans ce cas et parfois, cela s’accompagne de fortes douleurs à la tête. Si vous avez déjà vécu une situation de ce genre, découvrez dans ce guide nos conseils pour mieux soigner le rhume allergique à l’avenir.

Recourir aux remèdes de grand-mère pour soigner un rhume allergique

L’efficacité des remèdes de grand-mère contre de nombreuses maladies n’est plus à prouver. Le rhume allergique n’est pas une exception à la règle. Bien que ce ne soit pas des remèdes miracles, les effets positifs apparaissent chez certains en moins de 48 heures. En plus de soulager les douleurs causées par le rhume allergique, les remèdes de grand-mère agissent sur les autres symptômes de ce mal, comme les maux de tête, les maux de gorge et la toux.

Au nombre des remèdes de grand-mère efficaces, on retrouve les fumigations à base d’huile essentielle d’eucalyptus. Leur utilisation permet de déboucher rapidement le nez en cas de rhume. Vous avez aussi les tisanes au thym, à la menthe poivrée ou à la cannelle. Parfois, l’ajout du miel aux tisanes permet de soigner le rhume et d’adoucir la gorge qui se trouve parfois irritée en cas de rhume allergique. Le fait de se coucher dans un environnement humide est une solution qui marche aussi contre le rhume allergique.

En ce qui concerne les huiles essentielles d’eucalyptus qui ont des propriétés antivirales, leur mode d’usage est assez simple. En inhalation, vous devez humer deux gouttes, trois à quatre fois par jour. D’autres personnes choisissent aussi de mettre les gouttes d’huile essentielle dans de l’eau bouillante puis de les inspirer. Au bout d’un moment, les effets positifs commencent à se faire ressentir.

Prendre des médicaments appropriés

Lorsque les symptômes du rhume allergique dérangent votre quotidien, vous avez le choix d’aller consulter un médecin. Suite à un diagnostic bien fait, certains médicaments sont proposés pour atténuer le mal. Souvent pris par voie orale, ces médicaments sont généralement des gélules ou des comprimés et contiennent plusieurs substances. Des vasoconstricteurs décongestionnants et des antihistaminiques associés à des antidouleurs, comme le paracétamol, sont les médicaments qui reviennent le plus souvent.

Par contre, vous devez veiller à ne pas mélanger plusieurs vasoconstricteurs dans le cadre de ce traitement. Autrement, vous exposez votre organisme à des palpitations et des agitations inutiles. Par exemple, il se peut que vous souffriez de problèmes neurologiques et cardiaques aussi. Pareil si vous mélangez des antihistaminiques qui peuvent provoquer une grande insomnie aussi. Il est recommandé de prendre de l’ibuprofène contre ce mal, mais cette prise se fait sous certaines conditions :

  • Vous ne devriez pas souffrir d’insuffisance rénale ;
  • Vous ne devriez pas être enceinte ;
  • Vous ne devriez pas avoir l’ulcère.

Il faut aussi prendre le temps de bien lire la notice qui accompagne chaque médicament. Elle contient des informations d’une grande utilité pour votre situation.

Opter pour la naturopathie

La naturopathie vous offre sa richesse en matière de plantes pour régler définitivement ce problème de rhume allergique. Vous avez par exemple des infusions de gingembre et d’acérola simples qui résolvent le problème. Aussi, certains vins chauds naturels sont connus pour dégager les voies respiratoires. Il y a également la nigelle qui fait effet contre le rhume allergique.

Comment soigner un rhume allergique avec des solutions de lavage nasal ?

Il existe particulièrement des solutions de lavage nasal qui sont recommandées pour traiter un rhume allergique. Ces solutions de sérum physiologique se trouvent dans presque toutes les pharmacies. On les utilise en fonction du degré d’encombrement nasal. On regroupe ces solutions en trois groupes.

Les solutions nasales décongestionnantes

Il s’agit de produits destinés à un traitement de courte durée. Bien souvent, les solutions nasales sont recommandées aux adultes et s’associent parfois à un antiseptique. Avant d’utiliser ces dernières, il est quand même recommandé de respecter la dose prescrite ou celle écrite sur la notice du produit. Autrement, il est fort probable d’attraper une rhinite chronique en cas de non-respect des instructions. Il est recommandé de ne pas dépasser 5 jours d’utilisation pour ces solutions.

Les solutions nasales antibactériennes

Sous forme de flacons, les solutions de nasales antibactériennes sont bien évidemment destinées au rhume allergique dû à une bactérie. Vous en trouverez assez à la pharmacie et il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour s’en procurer. Ce sont des produits à usage unique. Ainsi, une fois les flacons ouverts, elles doivent être utilisées automatiquement sans être conservées.

Les solutions nasales anti-inflammatoires

Quant aux solutions nasales anti-inflammatoires, il s’agit principalement des corticoïdes. En plus de soulager les inflammations, les corticoïdes sont prescrits pour les formes graves du rhume comme la rhinite. Ces solutions, qui doivent être utilisées après mouchage, sont très bénéfiques pour les muqueuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × quatre =