Fausse couche mais finalement enceinte : Tout savoir

Fausse couche mais finalement enceinte
Rate this post

Entre 15 et 20 % des femmes ont déjà eu une fausse couche dans leur vie. Ce pourcentage peut augmenter au fur et à mesure que la femme prend de l’âge. La fausse couche peut survenir à l’improviste, surtout au cours du premier trimestre. L’arrêt spontané de la grossesse est généralement difficile à surmonter par les futurs parents d’un point de vue émotionnel et psychologique. Alors, est-ce qu’une femme peut tomber enceinte après une fausse couche ? Découvrez ici toutes les informations nécessaires.

Fausse couche : Qu’est-ce que c’est ?

La fausse couche se définit comme l’interruption spontanée et involontaire d’une grossesse avant la 20e semaine de la grossesse et consiste à évacuer tous les tissus de la grossesse. Les fausses couches sont très communes et pourraient être plus élevées que les chiffres communiqués si les fausses couches non comptabilisées étaient prises en considération. La plupart des fausses couches surviennent durant les 12 premières semaines de la grossesse. C’est la raison pour laquelle certaines personnes préfèrent annoncer la nouvelle à leur entourage une fois entrées dans le deuxième trimestre de grossesse. Il arrive parfois que la fausse couche arrive au cours des deux premières semaines et la femme enceinte perd l’embryon lors de ses règles sans même avoir su qu’elle était enceinte. Cependant, cela peut également arriver juste après la 12ᵉ semaine, même si c’est un cas assez rare.

Qu’est-ce que l’ovulation et quels en sont les signes après une fausse couche ?

L’ovulation est le phénomène au cours duquel il y a expulsion d’un ovule ou ovocyte par l’un des deux ovaires de la femme. La première ovulation de la femme survient à la puberté et généralement tous les mois jusqu’à la ménopause. De plus, elle intervient au milieu du cycle menstruel. Assurément, le cycle menstruel commence le premier jour des règles et dure entre 24 et 34 jours. Dès le premier jour des menstrues, commence la phase post-ovulatoire ou phase folliculaire qui prend fin avec l’ovulation qui a lieu entre le 9e et le 21e jour après le début des menstrues. Quelque soit la durée du cycle menstruel, cette ovulation a lieu le 14e jour avant la fin du cycle menstruel.
Même lorsque la femme est en bonne santé, sa période d’ovulation se manifeste par des douleurs de côté suivies d’une légère douleur au bas-ventre, des ballonnements et des crampes abdominales, une forte tension accompagnée d’un gonflement des seins, une perte blanche appelée glaire cervicale qui a l’aspect du blanc d’oeuf frais, des traces de sang appelées spotting, une augmentation du désir sexuel, la baisse de la température du corps juste avant l’ovulation et son augmentation 24 h après.

Quel rôle joue l’ovulation à la suite d’une fausse couche ?

L’ovulation permet de connaître la période de fécondité. Or la période de fécondité est la période favorable à une nouvelle grossesse. Cette période est calculée en fonction de la date d’ovulation. C’est pour cette raison que la période d’ovulation est très importante pour qu’une femme puisse espérer une nouvelle grossesse parce qu’il n’y a pas de fécondation sans ovulation. En effet, la période de fertilité se situe au jour de l’ovulation et dure environ huit jours. Pour déterminer cette période, il faut compter trois jours avant le jour de l’ovulation et deux jours après celle-ci. Pour tomber enceinte après la fausse couche, la femme doit surveiller sa période de fertilité et détecter les symptômes d’une prochaine ovulation.

Est-il possible d’avoir une nouvelle grossesse dès la première ovulation ?

Les résultats d’une étude menée pat le NICHD (National Institute of Child Health and Human Development) répondent à cette question par l’affirmative. L’étude en question était fait sur un millier de femmes âgées de 18 à 40 ans qui ont connu une fausse couche à moins de deux mois de leurs grossesses. Plus de 60 % de ces femmes sont tombées enceintes au premier trimestre et seulement 53 % d’entre elles ont mené leur grossesse à terme. Certaines femmes ont préféré laisser passer plus de trois mois avant de tenter une nouvelle grossesse. La majorité d’entre elles sont tombées enceintes et ont donné naissance.
Ces résultats viennent donc contredire les directives de l’OMS selon lesquelles les femmes ayant fait une fausse couche doivent attendre au moins six mois avant d’essayer de tomber une nouvelle fois enceinte. Cette recommandation est faite dans le seul but de garantir que la nouvelle grossesse se déroule bien. Alors, toutes les femmes savent maintenant comment faire si elles décident d’avoir une nouvelle grossesse après une fausse couche. Il est aussi important de surveiller son corps et sa période de fécondité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − sept =