Hôpital la Timone : Tout savoir

Hôpital la Timone
Rate this post

La maladie fait partie intégrante de la condition humaine et lui révèle sa fragilité. L’homme est enclin à différentes pathologies ; et qu’elles soient innées ou contractées, passagères ou supposées incurables, il existe heureusement des centres médicaux pour une prise charge médicale sans délai. La Timone est l’un de ces centres. Découvrez sur cette page cet établissement qui est l’un des plus recherchés.

Historique de l’hôpital la Timone

D’emblée, il faut noter qu’il existe un lien très fort entre l’histoire de la Timone et la ville de Marseille. Dès la construction des bâtiments de ce centre de santé, ils étaient réservés aux travaux de recherches en médecine, à la transmission du savoir aux futurs agents de santé et aux traitements de diverses maladies.

C’était un centre restreint de point de vue superficie et prestations. Peu à peu, le complexe s’agrandit et s’est doté du nécessaire pour devenir un véritable complexe hospitalier, un centre qui apporte le salut aux infirmes et déracine les maux qui les minent. De cette façon, la faculté de médecine a dû être déplacée vers le centre universitaire pour donner toute la place aux soins médicaux dans le centre Timone. Les professionnels de la santé y ont consacré leur labeur pour voir soulagée la patientèle de ses maux.

De nos jours, la Timone s’est illustrée comme le plus grand hôpital de toute la région PACA et l’un des plus redoutables centres médicaux en France. Il s’est élargi en espace et a vu ses statistiques s’améliorer au jour le jour. En raison de sa grande extension, plus de 50 directeurs y travaillent actuellement, avec au moins 11 999 agents certifiés et médecins qualifiés.

Les services disponibles dans l’hôpital la Timone

Il faut oser dire que le centre médical la Timone est devenu grand aussi à cause de la pluralité et de la qualité de ses services médicaux. Ce qui a facilement fait de lui une icône et une référence en France. Le centre dispose d’un service entièrement dédié aux enfants porteurs de quelque infirmité. C’est un atout, car ils sont rares, ces hôpitaux qui donnent tant d’espace à la prise en charge médicale effective et efficiente des plus-petits.

La Timone ne limite pas ses compétences aux soins pédiatriques. Elle a du cœur pour les personnes fragilisées par des accidents, les personnes du troisième âge et toutes autres personnes qui font l’expérience d’une quelconque maladie. En un mot, la Time abrite l’ensemble des branches médicales et toutes les formes de chirurgie. Ces branches médicales dont elle dispose sont :

  • La chirurgie cardiaque ;
  • La neurologie ;
  • La neurochirurgie ;
  • L’oncologie pédiatrique ;
  • La chirurgie pédiatrique ;
  • Le traitement de l’épilepsie ;
  • Etc.

Le service d’urgence de la Timone 2

La Timone 2 est un bâtiment dédié au service d’urgence. Ce bâtiment qui a été achevé en 2013 est l’un des plus grands bâtiments de tous les hôpitaux de la France. Cela montre nettement la considération que les directeurs de la Timone témoignent pour les cas urgents. En témoignent davantage la présence des technologies médicales de dernière génération et la qualité des équipements dont le service est doté. Les espaces de réanimations, les blocs opératoires, l’imagerie, l’anatomie et la partie hospitalisation du bâtiment bénéficient des outils de grande facture. Tout ceci permet d’optimiser le rendement dans les différentes prestations dans ce service d’urgence.

La Timone et les pathologies épileptiques

L’épilepsie, une maladie qui touche beaucoup plus les enfants et les adolescents,  est l’un des cas qui échappent le plus aux professionnels de la santé. Mais ce n’est pas exactement le cas, quand c’est la Timone qui se charge du traitement. Il faut plutôt dire que cet hôpital s’est imposé comme la référence dans le traitement des pathologies d’allure épileptiques.

Depuis de nombreuses années, le centre a accueilli un grand nombre d’enfants, et a réussi à les arracher à cette maladie ignoble. Ce travail salutaire qui a commencé au sein de la Timone en 1999, se poursuit toujours. En effet, le centre reste toujours ouvert pour recevoir les enfants et soigner non seulement leurs symptômes d’épilepsie, mais aussi les phobies solaires, les troubles psychologiques conduisant parfois à l’envie et à des tentatives de se suicider, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 7 =