Jeune fille au pair : Tout savoir

Jeune fille

L’accueil d’une fille au pair peut être une option pour la garde des enfants si vous disposez d’un budget limité ou en cas de faible disponibilité. Si le concept n’est pas encore clair pour la grande masse, c’est une pratique qui néanmoins gagne du terrain. Alors, si vous désirez recruter une jeune fille au pair ou en devenir une, cet article peut vous être d’une grande utilité. Vous y trouverez en quoi consiste ce travail, les conditions pour l’exercer et les obligations afférentes. Nous ne manquerons pas de vous fournir des indications pour passer une bonne expérience avec ce métier.

Jeune fille au pair, un concept parfois ambigu mais de grand intérêt

La définition et les diverses responsabilités seront abordées ici.

Appréhender le concept

C’est un concept qui remonte au XIXème siècle et désignait une personne logée et nourrie contre une activité. Aujourd’hui la définition va au-delà du statut d’employé et traite la jeune fille au pair comme un membre de la famille à part entière. Il ne faut cependant pas confondre le métier avec les nounous, il y a plus de différences que de similitudes (domaine de la garde).

Responsabilités d’une jeune fille au pair

Les responsabilités varient selon les besoins des familles d’accueil et de chaque pays. Cependant un au pair doit pouvoir travailler 20 à 45h par semaine. Spécifiquement les tâches consistent à :

  • S’occuper du transport des enfants (déposer et récupérer)
  • Faire la cuisine
  • La vaisselle et la lessive des enfants
  • Aider les enfants pour leurs devoirs
  • Prendre soin de l’hygiène des enfants
  • Coucher les enfants

Cependant, laver la voiture, cuisiner pour toute la famille, entretenir les animaux, faire le jardinage, ne font pas partie de ses devoirs. Cela relève beaucoup plus du rôle de la femme de ménage.

Obligations des familles d’accueil 

A l’instar des jeunes au pair, les familles d’accueil doivent être conscientes de leurs devoirs et les respecter pour une expérience.

  • Aménager un espace privé pour son hébergement
  • Respecter ses horaires de travail
  • Paiement à temps de son argent de poche
  • L’autoriser à prendre des cours de langues
  • Congés et vacances payés

Avantages et inconvénients

Accueillir une fille au pair n’est pas une décision à prendre à la légère. Il est donc utile d’avoir un aperçu des avantages de cette formule aussi les risques éventuels auxquels l’on s’expose. 

Intérêts d’accueillir une fille au pair

Faire appel à une fille au pair constitue une solution économique, flexible ou encore une expérience chaleureuse pour toute la famille, les enfants en particuliers. En effet, compte tenu de la présence quotidienne de votre fille au pair, plus de stress pour des questions liées au repas, devoirs, bains de vos enfants. 

Dans le même sens, c’est une solution économiquement rentable en comparaison au recrutement d’une nounou qui travaille de façon ponctuelle. Enfin, cette expérience permet à vos enfants de s’ouvrir au monde à travers la présence d’une personne de confiance à leur côté.

Limites de cette formule

Le premier inconvénient est le risque de tomber sur un mauvais profil. Malgré un bon dossier avec des références, votre fille au pair peut perdre de vue ses objectifs et se transformer en vacancière. Il est donc recommandé de contacter ses références et discuter suffisamment avant de l’embaucher. Par ailleurs, vous devez envisager de lui aménager un espace pour son séjour si vous n’aviez pas de chambres de prévu. 

Aussi l’adaptation à votre réalité peut prendre un temps assez long compte tenu des différences de vos cultures. Le dernier risque concerne l’attachement. Il est important de choisir un moment approprié pour vous séparer de votre fille au pair. L’objectif est de ne pas attrister vos enfants, déjà familiarisés à sa présence.

Accueillir une jeune fille au pair : tout ce qu’il vous faut savoir

Il est conseillé de s’informer sur les dispositions légales en la matière avant d’envisager tout recrutement.

Devenir une fille au pair : conditions générales

Bien que les conditions varient selon chaque pays, nous vous avons recensé les principaux critères communs.

  • Age compris entre 17 et 30 ans
  • Aimer travailler avec les enfants
  • Célibataire sans enfant
  • Détenir au moins un diplôme d’étude secondaire
  • Maîtriser l’anglais ou au moins une langue du pays d’accueil
  • Ne pas souffrir de maladies chroniques et jouir d’une bonne santé
  • Casier judiciaire vierge

Comme mentionné plus haut, les conditions sont spécifiques à chaque pays : la tranche d’âge par exemple est comprise entre 18 et 26 ans aux USA. Par ailleurs, vous devrez être en mesure de discuter avec famille d’accueil. De ce fait, il est important de maîtriser l’anglais et ou la langue du pays d’accueil. Pour améliorer vos connaissances vous pouvez assister à des séances de renforcement. 

C’est même une condition obligatoire dans certains pays. Certaines familles peuvent exiger une preuve d’instruction ou des certificats d’expérience en garde des enfants, babysitting. Mieux vous avez de références, mieux vous les familles d’accueil sont convaincues.

Trouver facilement votre fille au pair

Le moyen le plus simple d’engager une fille au pair est de passer par une agence dédiée. Ces agences présentent plusieurs profils de candidats dans leur catalogue et vous pouvez choisir ce qui vous convient le mieux. Vous devrez cependant garder à l’esprit qu’un certain nombre de démarches administratives s’imposent. 

En France par exemple, il faudra déclarer et l’immatriculer à la sécurité sociale. Aussi, avant son embauche, un accord écrit ou un contrat entre les deux parties doit être signé. Si vous ambitionnez de devenir fille au pair, vous avez le choix entre consulter les offres sur les sites d’annonces et passer par une agence. 

Cette dernière est la mieux indiquée pour votre sécurité. Si vous êtes un non-fumeur et que vous détenez un permis de conduire, vous partez avec un grand avantage.

Précautions pour une bonne expérience

Le métier de fille au pair est un chemin semé d’attentes tant pour le jeune au pair que pour son employeur. L’établissement du climat de confiance, règle de base, peut s’avérer long et difficile. Il est conseillé à la jeune fille au pair de nouer des relations avec des jeunes du même âge, aux cours de langues par exemple. 

Sous la supervision des familles d’accueil, l’intégration à la culture locale à de grandes chances de réussite. La vie de famille, le rapport avec les enfants, le mode de vie etc., sont des sujets à discuter d’avance afin d’éviter tout malentendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.