Les dangers de la gelée royale : tout savoir

gelée royale
Rate this post

Il existe de super aliments très riches que nous consommons qui représentent encore des dangers pour notre santé. Autant ils nourrissent notre organisme et nous maintiennent en santé, autant ils peuvent devenir dangereux pour nous. C’est le cas par exemple de la gelée royale qui est un aliment très nutritif, mais qui peut également porter atteinte à la santé en cas de consommation non modérée. Cet article vous renseigne sur ce qu’est la gelée royale, ses bienfaits et les dangers qu’elle représente pour la santé humaine.

Qu’est-ce que la gelée royale ?

La gelée royale peut être définie comme une substance de couleur blanche nacrée issue des glandes hyo-pharyngiennes et mandibulaires des jeunes abeilles nourricières. Cette substance laiteuse au goût sucré et acide a pour but de nourrir les larves durant les trois premiers jours de leur croissance.

La gelée royale est composée de plusieurs substances nutritives indispensables pour notre organisme. Dans cet aliment, on retrouve des sucres semblables à ceux présents dans le miel : il s’agit principalement du glucose et du fructose. On retrouve aussi dans cet aliment des protéines comme l’albumine-1, des lipides comme le HDA et des acides aminés comme la lysine.

Cet aliment contient aussi des minéraux comme le potassium, le phosphore et le sodium. Les vitamines B1, B2, B3, B5, B9 et C s’y trouvent aussi. Et pour finir, elle contient des oligoéléments à l’instar du cuivre, du magnésium, du chrome, du nickel et d’autres composés comme l’acétylcholine ou encore le phosphate.

Quels sont les bienfaits de la gelée royale ?

Vu sa composition, la gelée royale est un aliment très nutritif pour l’organisme humain et contribue à l’amélioration de l’immunité. Elle peut être consommée par toutes personnes. Étant donné qu’elle contient du glucose et du fructose, elle est un super aliment pour les sportifs. Sa consommation contribue à l’amélioration de la vitalité, peu importe l’âge.

À un certain âge, la fatigue physique et intellectuelle bat son plein, ce qui affecte notre rendement. La consommation de la gelée royale pallie ce problème en contribuant à mieux résister à la fatigue. Cet apport à la lutte contre la fatigue est notamment dû à la présence de la vitamine B5 dans l’aliment. Elle contribue de la même manière à l’amélioration du rendement physique et intellectuel.

Toujours en ce qui concerne la résistance, la consommation de cet aliment permet de limiter les agressions venues de l’extérieur et améliore la résistance face au froid. Pour finir, la gelée royale aide à lutter contre le stress et l’angoisse.

Quels sont les inconvénients de la gelée royale ?

Bien qu’elle soit un aliment aussi riche qui fait beaucoup de bien à la santé, elle peut toutefois devenir source de malaise. Lorsque sa consommation n’est pas modérée, elle peut porter préjudice à la santé. C’est pourquoi il est recommandé de mieux se renseigner avant de se livrer à sa consommation.

Les personnes souffrant d’asthme et d’allergie du venin d’abeille ne doivent pas consommer la gelée royale. Celles qui sont aussi allergiques aux produits issus de la ruche ou aux fleurs appartenant à la famille des marguerites et des pissenlits ne doivent pas en consommer aussi. Sa consommation par ces personnes peut donner lieu à ces manifestations possibles : les éternuements, la toux, la respiration sifflante, l’oppression de la cage thoracique, l’hypotension et la rhinite.

D’autre part, la consommation de la gelée royale peut contribuer à une hausse du taux de testostérone dans le corps. Par conséquent, les personnes atteintes des cancers de sein, de la prostate, de l’utérus ou des ovaires doivent s’abstenir de la consommer. Pour finir, sa consommation peut participer à la détérioration de la santé des personnes infectées par le HIV.

Quelles sont les recommandations pour la consommation de la gelée royale ?

Même si sa consommation peut être néfaste pour la santé, elle peut être consommée si on s’en tient à certaines limites. Les recommandations iront à l’endroit de trois catégories de personnes que sont : les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes.  Tout d’abord, sa consommation ne présente aucun danger pour les enfants selon les études. Toutefois, pour des questions de sécurité, il est conseillé que pour une première consommation l’enfant prenne une petite dose. Si aucun effet négatif ne se manifeste, la dose peut être augmentée progressivement.

Pour ce qui concerne les femmes enceintes et allaitantes, si elles ne font pas objets à l’une des contre-indications énoncées, elles peuvent la consommer. Cependant, il est recommandé de toujours le prendre avec modération en optant pour une évolution progressive de la dose si aucun signe n’apparaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + huit =