Panne OVH Cloud : Encore une fois les services d’OVH sont perturbés

Internet joue depuis deux décennies un rôle essentiel dans la communication qui elle-même est le moteur du fonctionnement du monde. C’est par internet que transite la quasi-totalité des informations de tous les secteurs d’activité. Ces informations sont stockées dans des bases physiques avec une infrastructure particulière : le cloud. Le cloud est une infrastructure dans laquelle la puissance de calcul et le stockage des données sont gérés par des serveurs distants. Les usagers se connectent alors à ceux-ci via une liaison Internet sécurisée avec une tablette, un ordinateur ou encore un téléphone. OVH est un groupe français qui propose des services cloud à de nombreuses entreprises et particuliers à travers le monde. Ils font bénéficier à leurs clients des serveurs informatiques, d’hébergement de sites internet, de la fourniture d’accès Internet par lignes. De nombreuses entreprises dépendent de leur infrastructure. Malheureusement, le groupe fait face à des pannes récurrentes ces derniers temps. Focus dans cet article sur La dernière en date.

OVH Cloud : qui est-ce ?

Fondée à Roubaix en 1999 et rebaptisée plus tard, OVH cloud est une société française spécialisée dans les services du cloud. Elle fait aujourd’hui partie des entreprises numériques de la « French Tech »​. L’activité principale de OVH cloud est d’héberger sur Internet (le « cloud », ou informatique dématérialisée​) des données d’entreprises, des particuliers et des serveurs de sites. Son objectif est de pouvoir se frotter directement à des géants du numérique comme les Américains d’Amazon et de Microsoft. On peut d’ailleurs lire sur son site, que l’entreprise se considère comme « le premier fournisseur européen de solutions cloud».

OVH cloud dispose aujourd’hui de 32 Data Centers éparpillés dans le monde. On en retrouve notamment en Europe, aux États-Unis, mais aussi en Australie et à Singapour. Ce sont en réalité des entrepôts qui servent de base de stockage pour des dizaines ou des centaines de milliers d’ordinateurs qui fonctionnent 24 heures sur 24 et font partie du cloud.

Une nouvelle panne à OVH

Une nouvelle panne est survenue chez OVH cloud. Il y a en effet quelques jours le hashtag #OVH Down figurait parmi les grosses tendances de la journée sur Twitter. Les clients de l’hébergeur OVH ont signalé une panne des services vers 9 h 30 le jour où elle est survenue. Une panne qui serait dûe à une « une erreur humaine » selon Octave Klaba cofondateur et président d’OVH cloud. Il évoque un mauvais copier-coller dans le code informatique de la part du “fautif”, au moment d’effectuer la reconfiguration d’un routeur. Il s’explique en déclarant :

« Ces derniers jours, l’intensité des attaques DDoS a beaucoup augmenté. Nous avons décidé d’augmenter notre capacité de traitement de ces dernières en ajoutant de nouvelles infrastructures. Une mauvaise configuration du routeur a provoqué la panne du network. » Une DDoS est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, un site internet.

Aux environs de 11 h, le président a expliqué que le routeur concerné par la mauvaise configuration avait été coupé. Juste après, OVH a fait passer un communiqué pour s’excuser auprès de ses clients. Ce dernier confirmait que le « problème est lié à une intervention technique sur un routeur du data center de Vint Hill aux États-Unis ».

Les conséquences de ce bug

Comme l’on pouvait bien l’imaginer, cette panne n’a pas été sans conséquence. Interviewé par BFMTV, Cédric O, le secrétaire d’État chargé en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques, a affirmé qu’il était difficile d’estimer la difficulté « destimerlampleur » des personnes et des entreprises touchées. Voici sa déclaration : « C’est le genre de bug qui arrive même aux plus grands. On l’a vu avec Facebook. Ça montre la fragilité de l’économie numérique, la nécessité de la renforcer, de travailler sur la cybersécurité. Le plus important, c’est à la fois de le prévenir, de diversifier ses fournisseurs de cloud. Mais également de rétablir les choses rapidement. »

Les conséquences sur les clients

La panne a eu d’abord de nombreuses conséquences pour les clients d’OVH cloud.d’OVH cloud.En effet, elle a touché les bases de données, les serveurs dédiés et les sites internet des clients. Le site ZDnet soulignait dans la matinée qu’elle touchait non seulement les clients français mais aussi l’ensemble des clients à l’international. 

Des clients dont les ressources sont stockées en Espagne, au Canada, ou encore en Tunisie, n’ont pas pu accéder à leurs serveurs et services. DownDetector, le site sur lequel les internautes peuvent signaler des sites internet en dysfonctionnement, avait comptabilisé plus de 19 000 signalements ce jour-là. Ce qui n’est pas négligeable. C’est dire combien ce bug a eu d’importantes conséquences.

À titre d’exemple en France, Numerama a révélé que les internautes n’ont pas pu accéder à plusieurs sites importants comme : celui de l’aéroport de Strasbourg et celui du Centre Pompidou. Certains médias comme les médias Clubic et Arrêt sur Images, mais aussi à data.gouv.fr, ont été inaccessibles pendant environ une heure. 

Les conséquences pour OVH ?

Ce bug vient au mauvais moment pour ce fleuron français des technologies du numérique. En effet, l’incident est survenu à deux jours de son introduction en Bourse. L’entreprise OVH cloud espérait en effet être cotée à partir du 15 octobre sur Euronext Paris. Elle espérait lever 350 millions d’euros, pour une valorisation de l’entreprise entre 3,5 et 3,75 milliards d’euros.

Selon l’AFP, Octave Klaba et sa famille resteront largement majoritaires à l’issue de l’opération en bourse. Les dirigeants de OVH cloud prévoient un taux de croissance des ventes de 25 % d’ici 2025. Toutefois, ils ont prévenu qu’il n’y avait pas de distribution de dividendes prévue pour les futurs actionnaires. 

En effet, l’entreprise veut se concentrer avant tout sur l’investissement, avec une prévision de 2 milliards d’euros sur la période 2020-2025. OVH cloud affiche un chiffre d’affaires de 632 millions d’euros et compte actuellement plus de 2 400 salariés.

Pour résumer 

Alors qu’elle était en pleine croissance et s’apprêtait à faire son introduction en bourse, le groupe OVH cloud est sujette à des bugs depuis le début de l’année. En effet, ils ont eu une nouvelle panne après l’incendie survenu au cours du mois de mars dernier. OVH cloud avait déjà fait l’actualité à l’époque. L’incendie avait entièrement détruit l’un des quatre entrepôts data centers français ​du groupe qui sont à Strasbourg. Elle avait partiellement touché un deuxième. Les conséquences étaient énormes. Entre 12 000 et 16 000 clients (sur les 1,6 million de clients d’OVH cloud avaient été touchés.touché. Aussi, de très nombreux sites internet ont été rendus temporairement inaccessibles. 

Le groupe OVH n’a pas voulu donner au public le nombre d’entreprises qui ont perdu définitivement leurs données. Heureusement, les services de l’État qu’il hébergeait n’ont pas été touchés. Fin Mai, le groupe s’était alors engagé à faire bénéficier tous ses clients de sauvegardes automatiques. Mais il avait également promis de revoir les normes internes de construction des centres de données à venir et les centres de données existants​. Ce malheureux événement avait mis en lumière les lacunes de la protection antifeu. Il faut dire qu’ils sont loin d’être à jour pour ce type d’infrastructures.

Hélas, la nouvelle panne s’il y a quelques jours n’a malheureusement rien arrangé. Elle a eu de graves conséquences aussi bien sur les clients que sur l’entreprise. Comme vous l’imaginez certainement, on ne peut pas atteindre la sécurité totale avec ce type d’infrastructures. Le risque zéro n’existe pas. Des experts ont alors suggéré beaucoup de conseils pour prévenir cette situation. En résumé, il faut être prêt à payer un peu plus cher pour le stockage de vos données. Veillez également à ce pour que vos données soient stockées à deux différents endroits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *