Portugal : Le Parti socialiste finit premier aux législatives anticipées

Rate this post

Le Parti Socialiste du Premier ministre Antonio Costa a remporté largement les élections législatives qui se sont déroulées ce dimanche 30 janvier 2022. Il y a cependant une percée de l’extrême droite.

Victoire nette du Parti socialiste

A l’issue du scrutin, le Parti socialiste a obtenu une majorité absolue mais on note toutefois une percée de l’extrême droite. Agé de 60 ans, l’ancien maire de Lisbonne Antonio Costa, est arrivé au pouvoir en 2015 grâce à une union de la gauche.

Mais en octobre dernier, ses alliés l’ont quitté. Ils ont rejeté le projet de budget pour 2022, ce qui a entrainé l’organisation de ces législatives anticipées. Au terme de ces élections, il est possible de dire que la revanche a été sans appel dans les urnes.

En effet, ce dimanche, Antonio Costa a permis au Parti socialiste d’avoir pour la deuxième fois une majorité absolue. Selon les chiffres partiels de toutes les circonscriptions déjà publiés sauf celles de l’étranger, le Parti socialiste a ratissé large avec 41,7% des voix. Il obtiendra au moins 117 sièges au Parlement sur un total de 230.

Ce résultat est meilleur que celui obtenu en 2019 (36% soit 108 députés). Il ne dépendra plus de ses anciens alliés. « Une majorité absolue ce n’est pas le pouvoir absolu,(…) c’est une responsabilité accrue » a affirmé Antonio Costa devant ses partisans. Il s’est félicité de cette victoire écrasante. « C’est la victoire de l’humilité, de la confiance et pour la stabilité » a-t-il ajouté.

L’opposition complète la liste

La deuxième place revient au principal parti de l’opposition, le Parti social-démocrate de Rui Rio, ancien maire de Porto avec 29% des voix. Ce taux lui rapportera entre 75 et 95 sièges au Parlement. Le parti antisystème dirigé par André Ventura vient en troisième position avec 7% des voix. Il aura donc 12 élus au Parlement. Un résultat surprenant puisque ce parti n’avait qu’un seul député dans le Parlement sortant. « Les gens ont compris notre message » s’est réjoui André Ventura. Il estime que c’est grave pour le Portugal qu’Antonio continue la gestion des affaires. « C’est mauvais pour le pays qu’Antonio continue d’être premier ministre » a-t-il dit.

Le gouvernement d’Antonio Costa a maitrisé la pandémie de la Covid-19

Le gouvernement portugais a mis en place une bonne politique de gestion de la pandémie de la Covid-19 avec une couverture vaccinale record et un excellent plan de relance post Covid.

Mais contre toute attente, il a été stoppé dans ses projets de développement par ses anciens alliés. Ceux-ci lui demandent plus de concessions sur le plan social. Maintenant qu’il a une majorité absolue au Parlement, il pourra mettre en exécution le plan d’investissement de 16 milliards d’euros financé par l’Union européenne qui lui tient grandement à cœur.

Durant toute la campagne électorale, Antonio Costa a martelé qu’il a résolument « tourné la page de l’austérité » budgétaire mise en œuvre par la droite jusqu’en 2015, sous l’œil vigilant de la ‘’Troika’’ (BCE-FMI-UE) dans un contexte de forte dette. Il faut noter que depuis la fin de la dictature portugaise en 1974, le parti d’extrême droite de ce pays n’avait plus jamais été représenté à l’assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 + 8 =