Samuel Paty : l’hommage de la France

La France a été marquée dans son histoire par plusieurs tragédies liées au terrorisme. Certaines ont été plus destructrices et plus tristes que d’autres. L’un des attentats les plus récents de France a eu lieu en Octobre 2020 avec l’assassinat de Samuel Paty. Cet enseignant d’histoire et géographie a été décapité . Un acte cruel mêlé à de l’injustice qui a laissé toute la France sans voix. Ceci d’autant plus que la victime a été la cible d’une fâcheuse et dramatique conspiration. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’attentat de Conflains-Sainte-Honorine. 

Présentation de Samuel Paty

Samuel Paty était un enseignant d’histoire et géographie au collège du Bois-d’Aulne. Né le 18 septembre 1973, il est tué froidement le 16 octobre 2020 par un jeune garçon. Cet incident porte d’ailleurs aussi le nom d’attentat de Conflains-Sainte-Honorine. Ce professeur dévoué envers ses élèves a laissé derrière lui une épouse. Il était également le papa depuis environ 5 ans d’un enfant. Samuel Paty a connu un cursus des plus normaux. Il a fréquenté des établissements prestigieux de France. Samuel Paty a notamment fait sa classe préparatoire au lycée Édouard-Herriot. Ensuite, il est passé par l’IUFM de Lyon. 

Pour parachever sa formation, Samuel Paty a parcouru la célèbre université Lumière-Lyon 2. En 1997, Samuel Paty décroche son CAPES d’histoire et géographie. Il était en poste au collège Bois-d’Aulne de Paris depuis 2017. Il était reconnu par ses collègues et son entourage comme une personne sociable et très engagée. Sa disparition a d’ailleurs marqué les professeurs, en particulier ceux de son collège. Tous les enseignants de France ont aussi été choqués par le déroulement et les conclusions de l’enquête. 

Les causes et le déroulement de l’attentat

Samuel Paty a été victime d’une attaque terroriste dont l’auteur a été identifié comme Abdoullah Anzorov. Les faits remonteraient au 06 octobre 2020 soit 10 jours avant l’attentat. L’enseignant, comme chaque année dispensait aux élèves de 4ème la leçon portant sur la liberté d’expression. Au cours de cet enseignement, Samuel Paty représente au tableau deux hommes dont il désigne un comme le prophète Mahomet. Une représentation qui n’avait apparemment aucune connotation caricaturale. Malheureusement, tout est ensuite allé très vite derrière. 

Ce même soir, une élève se serait alors plainte à ses parents d’une représentation d’homme nu faite par le professeur. Cette dernière persiste aussi pour affirmer que Samuel Paty aurait forcé toute la classe à regarder le dessin. Une version que réfute totalement le professeur dès que les rumeurs lui parviennent. Il s’avère plus tard qu’il ne s’agirait que d’un mensonge orchestré par l’élève. Brahim Chnina, le parent de la fille, s’insurge contre l’attitude dénoncée par sa fille. Il exige en accord avec certains parents d’élèves, le licenciement immédiat de Samuel Paty. Le collège témoigne pour sa part de son soutien envers l’enseignant. 

L’affaire prend une tournure plus dramatique lorsque les réseaux sociaux sont imprégnés de l’histoire. Une vague de contestations est créée avec un seul leitmotiv : le renvoi de Samuel Paty. Plusieurs marches de protestation sont programmées devant le collège du Bois-d’Aulne. Des associations et mouvements islamistes sont formés un peu partout pour condamner l’acte présumé de Samuel Paty. Les hautes institutions sont informées de la tension générée par l’histoire et tentent d’apaiser les conflits. 

Samuel Party porte plainte pour calomnies et propos mensongers afin de laver son honneur et prouver son innocence. Les autres élèves sont en contradiction avec la déclaration de l’élève incriminant l’enseignant. Une véritable confusion s’installe au niveau de l’opinion publique. Le 16 Octobre 2020, un jeune du nom de Abdoullakh Anzorov se rend à l’établissement muni d’un couteau. Il demande à des élèves présents sur les lieux de l’aider à identifier Samuel Paty. Il aurait affirmé vouloir donner une petite leçon à l’enseignant et l’obliger à s’excuser pour son acte. 

Pour les convaincre de coopérer, il offre une généreuse somme d’argent. Ces derniers acceptent alors et lui indiquent après plusieurs heures de surveillance le professeur. La victime est décapitée et retrouvée quelques heures plus tard dans une ruelle. Abdoullakh quant à lui, décède le même jour suite à des échanges avec les policiers. Un meurtre effroyable au mobile religieux basé sur des spéculations d’une élève. Cette dernière avouera plus tard qu’elle n’était pas présente lors du fameux cours de l’enseignant. Les parents de Abdoullakh Anzorov eux aussi restent sous le choc des motivations de leur enfant. 

Un an après, les français ne l’oublient pas

L’attentat de Conflains-Sainte-Honorine a entraîné une vague d’hommages à l’endroit de Samuel Paty. Quelques jours après le drame, plusieurs enseignants ont tenu à saluer la mémoire du disparu. Il en est de même au sein des élèves à qui le professeur transmettait le savoir. Beaucoup parmi eux se souviennent d’un enseignant sérieux et particulièrement gentil. Toute la France s’est aussi associée à la famille de Samuel Paty pour le deuil de la victime. Plusieurs attroupements ont été planifiés pour rendre hommage au défunt. 

Le 21 octobre 2020, soit cinq jours après l’attentat, un hommage national a été décrété par le président de la République. Le drapeau tricolore fut alors placé en berne. Samuel Paty a été décoré de façon posthume, chevalier de la légion d’honneur de France. Cette médaille était attribuée pour son investissement à la cause des élèves. La cérémonie d’hommage et d’inhumation de la victime a eu lieu à la Sorbonne. Cette décision a été prise en considérant la profession de l’enseignant. Plusieurs œuvres littéraires ont été lues ce jour pour l’assistance. Des établissements et d’autres lieux publics ont décidé de rendre un hommage inoubliable à Samuel Paty. 

C’est par exemple le cas du Square Paul-Bainlevé renommé Square Samuel Paty en mémoire du défunt professeur. Au Cap-d’Ail dans les Alpes, une classe de maternelle porte désormais le nom de l’illustre disparu. Partout ailleurs, des infrastructures sont rebaptisés en référence à l’enseignant. Une année après cet incident, le souvenir est toujours présent dans le cœur des français. Aux Presses Universitaires de Lyon de 2021 (P.U.L), le mémoire de Master de Samuel Paty a été dévoilé. Il était porté sur une thématique en rapport avec la race noire. Un moment chargé d’émotions pour toutes les personnes présentes. 

De plus , en Octobre 2021 le président français ainsi que le ministre de l’éducation ont tenu à recevoir la famille de Samuel Paty. Des cérémonies d’hommage ont également eu lieu. Plusieurs professeurs ont tenu à travers des messages à saluer la mémoire de la victime de cet horrible attentat. Tous les établissements de Lyon ont aussi tenu à commémorer l’anniversaire de la disparition de Samuel Paty. La minute de silence a été instaurée et respectée dans bon nombre de structures d’enseignements. Dans d’autres villes aussi, les dispositions ont été prises pour commémorer l’anniversaire de décès de ce personnage national. 

En conclusion, l’assassinat de Samuel Paty est un fait marquant qui témoigne de la recrudescence du terrorisme. La victime a été exécutée sur la base de propos calomnieux. Son assaillant, un jeune homme de 18 ans, était un réfugié russe qui s’est radicalisé. Depuis lors, plusieurs mesures ont été mises en place afin d’assurer une meilleure protection des enseignants. Les menaces et propos radicalistes sont également contrôlés avec minutie. Un an après cet événement, toute la France se souvient encore de ce professeur passionné d’histoire et géographie. De son côté, l’élève responsable de la plainte annoncera avoir inventé de toute pièce cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *