Est-il possible de vapoter avant une coloscopie ?

vapoter avant une coloscopie

Toutes opérations chirurgicales nécessitent que le patient se soumettent à certaines restrictions comme l’interdiction de manger, de boire et de fumer pour éviter toutes complications. Et ceci notamment pour un examen de coloscopie. Parmi ces nombreuses recommandations, la vape n’est pas mentionnée. Est-ce que les médecins interdisent la e-cigarette? Peut-on vapoter avant une coloscopie ? Quels sont les différents risques qu’on peut encourir ?

Que disent les médecins sur le vapotage avant une coloscopie?

La coloscopie est un examen d’imagerie médicale qui permet de visualiser la paroi interne du côlon à l’aide d’un instrument appelé « le coloscope ». C’est un examen qui se déroule dans la majorité des cas sous anesthésie générale. La réalisation de cet examen nécessite que le colon soit impérativement nettoyé afin que les parois puissent être visualisées. Pour le faire, un régime alimentaire adapté est mis en place 3 jours avant l’examen. Le jour même, en raison de l’anesthésie générale, il faut être à jeun. À partir de minuit la veille de l’examen, il ne faut ni manger ni boire et ne pas fumer. 

Durant un bon moment, les médecins pensaient que la fumée de cigarette pouvait avoir un impact sur l’augmentation du contenu gastrique du patient. Cette information étant désormais admise comme erronée, la consommation du tabac demeure un danger car celui-ci contient du monoxyde de carbone qui freine l’oxygénation et donc entraîne des complications lors de l’opération. En revanche, la vape ne contient pas de monoxyde de carbone, donc ne freine pas le transport de l’oxygène vers les tissus. 

Aussi la vapeur qui est inhalée lors de la vape n’a aucun impact sur le contenu gastrique du patient. Par ailleurs et jusqu’à présent, aucune étude n’a encore démontré l’impact que peut avoir la vape sur un corps avant une opération. Les anesthésistes préfèrent l’interdire avant l’opération surtout avant une coloscopie pour plus de sécurité. 

Seul votre chirurgien est à même de vous dire si vous êtes autorisé à vaper ou non avant votre opération.

La vape, un moyen pour aider les fumeurs en post-opératoire 

La cigarette électronique est prescrite comme aide au sevrage tabagique, ce qui explique pourquoi certains médecins la recommandent aux patients fumeurs en post-opération. Etant donné que les conséquences de la vape sur un patient avant opération n’ont pas pu être démontrées, elle contribue quand même à amorcer un sevrage sur la durée que ce soit avant ou après l’intervention et n’a donc pas d’effet sur la cicatrisation post-opératoire. Ainsi l’autorisation de vaper avant ou après l’opération doit venir du médecin car une bonne préparation avant la coloscopie est fondamentale pour le bon déroulement de l’examen : si le côlon n’est pas suffisamment propre, l’examen peut être interrompu et reporté. 

Lors de la réactualisation de la conférence d’experts (SFAR-SFT) en 2016, les données de la littérature disponibles n’avaient pas permis de trouver formellement une place à la cigarette électronique dans le contexte préopératoire. De nos jours, malgré les tabous et les incertitudes, la e-cigarette demeure une solution efficace pour pallier la cigarette tabac dans la période d’une intervention, et il est désormais conseillé comme outil de sevrage notamment par le réseau de prévention des addictions.

Il faut retenir que la fumée de la cigarette à tabac est nocive pour un patient en période d’intervention, notamment pour un examen de coloscopie car ce dernier nécessite que le côlon soit totalement nettoyé. Dans le cas contraire, l’intervention serait reportée à une date ultérieure. Aussi, elle perturbe l’oxygénation des tissus et pourrait provoquer des complications cardiaques comme l’infarctus. La cigarette électronique, quant à elle, contribue au sevrage des ex-fumeurs de la cigarette à tabac. De plus, aucune étude n’a encore pu démontrer l’effet nocif de la e-cigarette sur un patient et ceci avant ou après opération. 

Au total, l’usage de la cigarette électronique, pendant que la population des fumeurs et ex-fumeurs qui l’utilisent ne fait que augmenter, doit être considéré par les médecins anesthésistes réanimateurs comme une aide très positive en période préopératoire, cette dernière étant très favorable pour ceux désireux d’arrêter du tabac. Par conséquent, il est bien possible de vapoter avant une coloscopie car elle n’affecte en rien le corps du patient. 

Cependant, demandez l’avis de votre médecin avant et après toutes opérations chirurgicales. C’est le seul capable de vous fournir les informations nécessaires pour votre bien être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.