Liban : Les proches de Saad Hariri mécontents de sa décision de prendre sa retraite politique

Rate this post

Colère et consternation, tels sont les sentiments qui animent de nombreux Libanais, notamment ceux proches de l’ancien premier ministre Saad Hariri suite à sa décision et son annonce de se retirer de la vie politique libanaise. Les vox populi effectués dans les rues de Beyrouth par les médias locaux et étrangers le montrent clairement, les fans de Saad Hariri ne sont pas d’accord avec son départ en retraite.

Qui est Saad Hariri ?

Fils de l’emblématique et ancien premier ministre libanais Rafiq Hariri assassiné en février 2005, Saad Hariri est un homme politique libanais relativement populaire même si controversé au pays du Cèdre. Né le 18 avril 1970 à Riyad en Arabie Saoudite, il est également titulaire des nationalités saoudienne et française. Premier ministre de septembre 2009 à janvier 2011 puis de décembre 2016 à janvier 2020, Saad Hariri est un musulman sunnite réputé proche du royaume saoudien. Outre la politique, Saad Hariri est également homme d’affaires. Titulaire d’un master en administration des affaires de l’université de Georgetown aux Etats-Unis, il a surtout dans sa vie non politique, travaillé à faire développer l’entreprise familiale héritée de son père.

Les causes de son départ à la retraite

Les causes du départ à la retraite de Saad Hariri n’ont pas été données de manière explicite dans le communiqué qui a annoncé de manière officielle le retrait de la vie politique libanaise de ce personnage atypique et controversé mais incontestablement populaire.

Ledit communiqué n’a fait que confirmer des rumeurs qui circulaient depuis quelques jours en provenance des amis et proches du nouveau retraité politique. Dans un contexte de période pré élections législatives, ce départ est une véritable surprise pour la plupart des observateurs de la vie politique libanaise.

Le communiqué a par ailleurs annoncé l’abandon de la compétition électorale par le parti dirigé par Saad Hariri. En effet, le départ à la retraite de Saad Hariri intervenant à juste quelques mois des élections législatives de Mai 2022, son parti dénommé le Courant du futur a fait l’option de ne pas se présenter aux prochaines élections législatives au terme desquelles sera désigné fort probablement un nouveau premier ministre.

Les partisans de Saad Hariri mécontents de sa décision

La plupart des vox populi le démontrent, les libanais dans leur grande majorité ont été surpris par la décision brusque de Saad Hariri. Même si ce n’est pas la première fois que l’ancien premier ministre abandonne ou démissionne face à l’adversité, la période pré-électorale dans laquelle intervient cette décision laisse de marbre tous les partisans du nouveau retraité politique. Beaucoup de ces partisans ont d’ailleurs annoncé leur intention de ne pas aller voter en mai prochain si Saad Hariri ne revenait pas sur sa décision de s’en aller de la vie politique.

Parmi les gens interrogés, certaines sont même en colère et considèrent ce retrait de Saad Hariri comme une trahison, un abandon de compagnons de lutte alors qu’ils ont encore tant besoin de son aura et sa popularité pour contrer efficacement la montée de l’influence iranienne dans la politique libanaise. Saad Hariri reviendra-t-il sur sa décision comme il l’a fait après avoir démissionné depuis Riyad en novembre 2017 ou partira-t-il effectivement une fois pour de bon ? L’avenir nous le dira

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + sept =