Quelles sont les prédictions de Nostradamus pour 2045 ?

Nostradamus 2045

Publiées en 1555 par Michel de Nostredame dit Nostradamus, médecin, apothicaire et astrologue français, Les prophéties de Nostradamus, fascinent depuis leur sortie. Tout le monde y trouve ce qu’il veut, de la prédiction de l’avènement d’Hitler aux attentats du 11 septembre, en passant par la pandémie de covid-19. Ce livre renferme des prédictions sur l’état du monde qui ont généré jusqu’à aujourd’hui plusieurs ouvrages interprétant ces prophéties. Que nous réserve l’année 2045 selon Nostradamus ?

Un peu d’histoire

Michel de Nostredame vient d’une famille de néophytes provençaux. Après des études à Avignon, il devient en 1532, à l’université de Montpellier, Docteur en médecine. Humaniste influencé par le néoplatonisme, il fait une traduction de l’Orus Apollon. 

Plus tard, Nostradamus est devenu le visionnaire d’un futur d’angoisses qui ne doit connaître nul répit. Il devient le prophète du « glaive de Dieu éternel » qui frappera les hommes par :

  • la peste, 
  • la guerre et la famine, 
  • des « mutations de règnes », 
  • le « dard du ciel », 
  • l’apparition d’un étrange oiseau dont la venue s’accompagnera d’une terrible famine, si grande que « l’homme d’homme sera anthropophage ». 

Nostradamus énonce ainsi les données d’une anthropologie négative ; le mal est dans l’homme plus qu’il n’a jamais été. Selon ses prédictions, parricides, matricides, fratricides, infanticides rythment le devenir. Les peuples se rebelleront contre les dirigeants, le tyran étranger ou barbare viendra abattre le prince pacifique. Conjurations, trahisons, massacres, supplices, crimes épouvantables se succéderont. 

Nostradamus a commencé à rédiger ses prédictions en l’an 1555 sous forme de Quatrains regroupés en Centuries. Une première publication de ses prophéties en 1555 est éditée chez Macé Bonhomme, imprimeur à Lyon. De nombreuses autres publications se sont succédé.

Les quatrains sont reproduits en version originale. Aucune interprétation n’a été donnée. A chacun donc de se former une opinion. Il faut d’ailleurs remarquer qu’il n’y a aucune suite logique ni entre les centuries ni entre les quatrains dans une centurie. L’ordre des quatrains répartis dans les centuries est complètement aléatoire. C’est ainsi voulu et réalisé par Nostradamus lui-même de son vivant.

Nostradamus racontait donc un monde humain devenant quasi invivable, un enfer terrestre. Il imitait les avertissements effrayants des prophètes bibliques en annonçant les plus grands désastres qui allaient affliger le peuple de Dieu. Il voulait faire comprendre à ses lecteurs qu’ils devaient se tenir à l’écart de ceux qui, submergés par leur prétention à détenir la vérité, étaient prêts à tourmenter ou tuer leur prochain. 

Que nous réserve l’année 2045 selon Nostradamus ?

« Après grand trouble humain plus grand s’apprête, Le grand moteur les siècles renouvelle : Pluie, sang, lait, famine, fer & peste, Au ciel vu feu, courant longue étincelle ». Ce 46ème quatrain de la 2ème centurie prédit le début de la troisième guerre mondiale pour 2045 avec utilisations de missiles intercontinentaux.

De plus amples explications

« Après grand trouble humain plus grand s’apprête » : le « grand trouble humain » fait référence à la deuxième guerre mondiale et ses 60 millions de morts.

« Le grand moteur les siècles renouvelle » : l’événement se produira après que les siècles sont renouvelés par le grand système cosmique, c’est-à-dire après un changement de millénaire (Le IIIè millénaire du calendrier grégorien a commencé le 1er janvier 2001 et se terminera le 31 décembre 3000).

« Pluie, sang, lait, famine, fer & peste » : la « pluie » désigne la guerre ou la révolution, le « sang », est mis pour les atrocités dues aux guerres (des morts et des blessés), le « lait » la douceur de vivre, le « fer » les combats des armées, la « peste » les maladies contagieuses et les armes chimiques toxiques pour les animaux et les humains.

« Au ciel vu feu, courant longue étincelle » : la ou les « longues étincelles » seront les missiles balistiques intercontinentaux à longues portées, capables d’atteindre des cibles à plus de 3 000 km de distance depuis leurs points de départ.

Signification du quatrain

En 2045, quelque temps après le changement de millénaire et après une période assez douce à vivre, débutera la Troisième Guerre mondiale, qui sera encore plus…

Vers une troisième guerre mondiale vraiment ?

Il faut se rappeler de la crise des missiles d’octobre 1962 à Cuba. L’humanité a effectivement frôlé la troisième guerre mondiale à l’époque après la découverte d’une base soviétique de missiles à 200 kilomètres à vol d’oiseau de la Floride. Les présidents John Kennedy et son homologue Nikita Khrouchtchev ont pu engager à temps la désescalade.

Soixante ans plus tard, une vigilance s’impose, ici comme partout dans le monde. Le risque d’un conflit planétaire est, pour le moment, écarté. Le président des États-Unis Joe Biden s’est engagé à éviter une confrontation directe entre l’OTAN et la Russie. Parce que si confrontation il y a, cela provoquerait inévitablement la Troisième Guerre mondiale, selon lui.

L’OTAN n’engagera pas de combat contre l’armée russe, pour le moment. Sa stratégie militaire et diplomatique vise à ce que le président Vladimir Poutine renonce à l’occupation d’un pays autrefois intégré dans l’empire russe puis dans le glacis soviétique. Et cela, en évitant le déclenchement d’une attaque atomique ordonnée par le président Poutine.

Une troisième guerre mondiale avant 2045 ?

Vers le feu de nucléaire ou des missiles intercontinentaux comme l’a prédit Nostradamus, mais un peu plus tôt ? Si le maître du Kremlin met le feu nucléaire sur les États-Unis et l’Europe, la réponse ne se fera pas attendre. 

Dans les minutes qui suivront, les ennemis répliqueront. Les présidents Joe Biden et Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson, à la tête des puissances nucléaires occidentales, ordonneront le bombardement du territoire russe à l’aide d’armes similaires.

Des deux côtés, les cibles sont les villes principales et leurs infrastructures centrales électriques, dépôts de carburants, usines et réseaux de production d’eau, aéroports, routes, centres commerciaux, écoles, hôpitaux et zones industrielles.

En moins d’une journée, les bombes atomiques enseveliront le monde entier dans la nuit nucléaire. Les retombées des gaz mortels se dissémineront sur toute la surface de la planète, quel que soit le statut des pays touchés (ennemis, amis ou neutres). 

Les victimes civiles se compteront par centaines de millions. Toute vie humaine et animale disparaîtra. Faut-il comprendre que la prophétie de Nostradamus sur la troisième guerre mondiale s’apprête à se réaliser un peu plus tôt ? Espérons que non, vivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.