Alice Cordier : Biographie sur cette féministe

Le féminisme est une doctrine qui préconise de façon générale l’acceptation de la femme comme une personne à part entière. Une personne capable de prendre des décisions, de jouir de sa liberté mieux, de jouer un rôle important dans la société. Chose qui aujourd’hui encore n’est pas totalement acceptée, l’homme ayant toujours été mis au dessus de la femme. Alice Cordier une féministe créé un groupe à elle pour revendiquer les droits de la femme. Que retenir de cette féministe dans l’âme ? Découvrez ici la réponse à cette interrogation.

Alice Cordier : Fondatrice du collectif Némésis

La Rennaise Alice Cordier est une femme très féministe. Elle se lève contre tout acte de harcèlement à l’endroit des femmes. Victime elle-même de plusieurs types de harcèlement de la part des hommes issus de l’immigration, elle crée le collectif Némésis. Ce collectif a été spécialement créé pour affirmer son côté féministe et amené à elle toutes les femmes victimes de harcèlement. Ceci dans le but de décourager ces agissements osés du sexe masculin. En effet, selon la mythologie grecque, le terme Némésis se traduit par la vengeance divine contre les hommes.
Est-ce vraiment du féminisme ou juste l’expression d’une haine profonde à l’égard des hommes de l’immigration ? Pour Alice Cordier, les hommes issus des pays où sévit la charia ne sont pas fiables. Les hommes dans les pays où les femmes sont peu considérées sont détestables. Elle lutte vigoureusement contre ceux de l’immigration. La mise sur pied de son collectif a eu lieu en Octobre 2019 à Paris. L’insécurité est partout, il faut donc prendre des dispositions pour protéger au mieux le sexe féminin.

Alice Cordier : une féministe identitaire

Alice Cordier, jeune féministe et leader de l’organisation Némésis promeut chaque jour qui passe l’importance du respect de la femme. Elle est contre tout immigrant français. Cette haine profonde n’est toutefois pas gratuite. En effet, plusieurs agressions ont eu lieu sur les femmes ces dernières années, agressions sexuelles ou encore morales. Tout compte fait, ces types d’agression portent sérieusement atteinte à la pudeur des femmes. Il est donc important de mettre fin à cela. Plusieurs investigations laissent croire que les hommes issus de l’immigration sont les éventuels agresseurs. Ils sont les suspects numéro 1 selon les révélations. Ce sont ces faits récoltants qui, loin d’affaiblir Alice Cordier, lui ont donné la force et la détermination pour mettre sur pied un groupe féministe. L’organisation Némésis est né de ce courage de la jeune femme. Plusieurs femmes s’allient à elle pour dénigrer et révéler les multiples atrocités qu’elles subissent. Jeunes filles, femmes à part entière, plusieurs sont victimes des harcèlements en pleine circulation.

Alice Cordier : Victime d’une agression en pleine rue

L’histoire est simple et limpide. La jeune présidente fondatrice de l’organisation Némésis a été elle-même victime d’une agression, agression dont plusieurs personnes ont été témoins. Était-ce un immigré ? On ne le saura jamais bien. Toutefois, c’était bel et bien un homme. Un homme suffisamment macho pour se permettre de porter la main sur une femme dans un lieu public. Le coup a d’ailleurs été suffisamment fort pour faire vaciller la jeune femme. Ce qui est certain, elle ne s’est pas laissée faire. Comment pouvait-on se permettre de brutaliser ainsi une femme en public ?
Alice Cordier s’est rendue à la police pour déposer une plainte contre cet homme qui a eu la mauvaise idée de lui donner une baffe. L’homme en question avait perdu son sang froid pendant une dispute avec la présidente de l’organisation Némésis. Ce qui l’a poussé à la gifler assez fort pour la faire tomber. Plusieurs personnes ont été témoins de la scène. Il est donc impossible pour ce dernier de nier les faits. L’homme en question s’appelle Baptiste Deodati. Homme très connu par la police, Baptiste Déodati est adepte de l’idéologie viriliste. Interpellé par la police, il répond de ses actes. S’en est suivi des clashs entre les deux personnages sur les réseaux sociaux.

Némésis ; une organisation identitaire

Dénoncer les violences faites à l’encontre des femmes ; décourager le harcèlement et les agressions auxquelles elles font face en pleine rue comme au service. C’est en quelque mots le but de l’organisation Némésis. Jusqu’à ce jour, plusieurs initiatives ont été prises pour protéger les femmes contre tout type de harcèlement. Mais, aujourd’hui encore, cela persiste. Et pour les féministes comme Alice Cordier, les principaux détracteurs à atteindre à tout prix sont les immigrés.
Pour la présidente de Némésis et ses accompagnatrices, ce sont eux leurs principaux bourreaux. Il faut donc fermer les frontières afin de les renvoyer dans leurs pays respectifs. Ainsi, le problème sera en partie réglé selon le groupe féministe. Par ailleurs, les femmes se veulent désormais autonomes, indépendantes. Rêve qui peut se réaliser si d’ici-là, cette organisation ne disparaît pas comme bien d’autres avant elle.

Extrême droite et féminisme

Le féminisme est de plus en plus soutenu surtout par les femmes. À l’extrême droite, les témoignages se font nombreux pour montrer à quel point le harcèlement continue dans la société. Les femmes n’arrêtent pas de subir ses agressions malgré tout. Même les personnalités publiques font face à ce type d’agression. Un peu partout en Europe, les idées du féminisme sont très reconnues et acceptées. C’est dire que Alice Cordier a engagé une bataille qui attire l’attention et l’administration de plus d’un. Toutefois, elle n’oublie pas de mentionner l’implication des immigrés dans les multiples agressions qui se font ressentir au fil du temps.
L’extrême droite veut désormais s’enquérir de la cause féministe. Il apparaît donc à cet effet plusieurs groupes féministes dans ce côté de l’Europe. Tous visant de façon générale l’amélioration de la condition des femmes. Mais, il n’est pas à oublier que, tout comme Alice Cordier, certaines militantes peuvent viser également leur propre intérêt. Si pour certains politiciens, aider les groupes féministes peut apporter des voies, pour Alice Cordier, il faut à tout prix renvoyer les immigrés dans leur pays respectifs pour plus de paix.

Que retenir de Alice Cordier ?

En résumé, Alice Cordier est une grande féministe dans l’âme. Très connue aujourd’hui, elle est la présidente de l’organisation Némésis, une organisation féministe identitaire qui est contre tout type de harcèlement contre la femme. Aussi, les premiers responsables des agressions des femmes selon cette militante sont les hommes issus de l’immigration. Il faut donc les renvoyer chez eux. La jeune femme en plus de lutter pour son groupe féministe identitaire, nourrit une profonde haine pour la gente masculine, surtout ceux issus de l’immigration. Haine justifiée ou non ? On ne saura jamais. Tout compte fait, Némésis à été reconnue et plusieurs personnes l’ont intégré. Le mouvement féministe continue et l’extrême droite fait de son mieux pour l’intégrer et se l’approprier.

crédit photo : twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.