Quels sont les possibles dangers liés à la consommation du lait sans lactose ?

Rate this post

Bon nombre de consommateurs de lait se tournent de plus en plus vers le lait sans lactose à cause de ses multiples propriétés digestives. Considéré comme une alternative sûre au lait normal qui crée parfois des inconforts digestifs chez certains, il facilite la sécrétion de lactase par l’organisme. Malgré ses bienfaits, la plupart des consommateurs continuent de se questionner sur les possibles dangers de ce type de lait. Existe-t-il réellement des dangers liés à la consommation du lait sans lactose ? Réponse dans ce guide.

Lait sans lactose : de quoi s’agit-il ?

À l’état naturel, le lait contient du lactose, un sucre que certains organismes arrivent difficilement à digérer. Pour digérer le lactose, l’organisme humain doit sécréter la lactase, l’enzyme qui sépare le lactose en deux molécules distinctes, à savoir le glucose et le galactose.

Le lait sans lactose comme vous pouvez le deviner est dépourvu de lactose. Il se présente comme la meilleure alternative pour ceux qui souhaitent consommer du lait, mais qui ne bénéficient pas d’une bonne santé digestive. Généralement, le lait sans lactose est soit un lait qui ne contient pas de lactose soit un lait dans lequel la lactase a été ajoutée pour faciliter la libération du galactose et du glucose.

Existe-t-il des dangers liés à la consommation du lait sans lactose ?

Tout le monde peut consommer du lait sans lactose sans craindre le moindre risque sur la santé. D’ailleurs, c’est le type de lait qui est le plus recommandé, surtout aux consommateurs souffrants d’intolérance au lactose et aux personnes âgées dont le système digestif est souvent très fragilisé.

En réalité, il n’existe aucun danger à consommer de lait sans lactose qui est tout à fait bienfaisant pour la santé. Délactosé, le lait conserve toutes ses qualités nutritionnelles en plus d’être digeste. La consommation du lait sans lactose permet aux personnes intolérantes à ce sucre de se libérer aisément des nombreux symptômes liés à cette intolérance. Par exemple, il est prouvé que la forme délactosée du lait épargne les consommateurs des :

  • Flatulences ;
  • Spasmes intestinaux ;
  • Diarrhées ;
  • Ballonnements ;
  • Constipation ;
  • etc.

Cependant, si vous ne souffrez pas d’intolérance au lactose, il ne vous servira à rien de consommer du lait sans lactose. Se passer du lactose sans raison peut entraîner une plus grande sensibilité de l’organisme face à ce sucre naturel. Plus vous habituerez votre organisme au lait sans lactose, moins ce dernier aura tendance à produire de lactase. Cette situation peut se traduire par une grande vulnérabilité de l’organisme face au lactose.

Comment obtenir du lait sans lactose ?

Contrairement aux idées reçues, le lait sans lactose ne s’obtient pas après le retrait total du lactose. Au contraire, le lactose contenu dans le lait classique est transformé et rendu digeste grâce à un procédé qui reproduit ce qui se passe lors du processus de digestion par l’être humain. À la suite de ce procédé, le lait obtenu ne contient presque plus de lactose (moins de 0,1 % généralement), ce qui permet aux personnes intolérantes de le consommer sans problème.

lait sans lactose danger

Le lait sans lactose est-il équivalent au lait normal ?

Sur le plan nutritionnel, il n’y a presque pas de différence entre le lait sans lactose et le lait normal. Les deux contiennent la même quantité de nutriments, de calcium et de vitamine D. Il en est de même sur le plan des saveurs : les deux laits ont presque exactement le même goût sucré. La seule différence est que le lait sans lactose s’utilise pour concevoir plusieurs recettes culinaires, ce qui n’est pas le cas du lait normal.

Laisser un commentaire

2 + quatorze =