Leucocytes : quand s’inquiéter ?

leucocyte
5/5 - (2 votes)

Chaque cellule du corps humain joue un rôle spécifique et important pour le bien-être de l’homme. Parmi ces cellules figurent les leucocytes qui représentent un élément fondamental du système immunitaire. Ils sont des constituants très importants de notre corps, car la santé d’une personne dépend de son fonctionnement dans l’organisme. Toutefois, pour qu’ils soient efficaces, ils doivent être présents en nombre suffisant. Si leur équilibre est compromis, il y a de fortes raisons de s’inquiéter. Dans certains cas, la quantité de ces cellules peut causer des problèmes. Découvrez cet article à quel moment, vous devez vous inquiéter de votre taux de leucocytes.

Qu’est-ce qu’un leucocyte ?

Les leucocytes, connus sous le nom de globules blancs, sont des cellules produites par la moelle osseuse qui circulent dans le sang, dans les tissus. On les retrouve également dans le système lymphatique.

Quels sont les rôles et les types de leucocytes ?

Leur principale fonction est de protéger l’organisme contre les attaques des agents et substances étrangères tels que les germes, les bactéries et les virus.

Il en existe différents types aux fonctions distinctes :

  • Les lymphocytes ;
  • Les monocytes ;
  • Les polynucléaires.

 

Les lymphocytes

Les lymphocytes représentent 30 % des leucocytes. Ils ont pour mission d’envoyer des anticorps pour lutter contre certaines agressions extérieures et assurent aussi la médiation cellulaire.

Au sein des lymphocytes, il existe également trois sous-types :

  • Les lymphocytes B (producteurs d’anticorps) ;
  • Lymphocytes T ;
  • Cellules NK (cellules tueuses naturelles).

Monocytes

Les monocytes sont des macrophages responsables de l’élimination des tissus morts ou endommagés. Ils sont les principaux acteurs de la phagocytose, un mécanisme par lequel les cellules ingèrent les micro-organismes indésirables afin de les détruire. En outre, ils contribuent, avec d’autres globules blancs, à la destruction des cellules cancéreuses. Ils combattent aussi les infections et régulent la réactivité du système immunitaire. Les monocytes constituent 7 % des globules blancs.

Les polynucléaires

Il en existe trois :

  • Polynucléaires neutrophiles ;
  • Polynucléaires basophiles ;
  • Polynucléaires éosinophiles.

Les neutrophiles (granulocytes)

Les neutrophiles sont les plus nombreux, ils représentent 60 à 70 % des leucocytes. Ils aident à lutter contre les bactéries en intervenant en premier lors d’une infection bactérienne.

Les basophiles (granulocytes)

Les basophiles jouent un rôle de défense contre les allergies en libérant de médiateurs, tels que l’histamine qui déclenchent la réponse inflammatoire allergique. Ils représentent entre 0,5 et 1 % des leucocytes.

Les éosinophiles (granulocytes)

Ils interviennent dans les réactions allergiques et dans la lutte contre les infections parasitaires. Ce polynucléaire représente 2 à 4 % des leucocytes.

Parmi ces 5 cellules, les neutrophiles, les éosinophiles et les basophiles sont appelés granulocytes, car ils contiennent des granules actives.

Quel est le taux normal de leucocytes ?

La concentration de globules blancs dans le sang est déterminée par une formule sanguine complète (NFS). Le nombre de globules blancs d’un homme ou d’une femme se situe généralement entre 4 000 et 10 000/mm³de sang. Mais ces valeurs peuvent varier légèrement d’un laboratoire à un autre en fonction des techniques utilisées en laboratoire.

La répartition des globules blancs dans l’organisme varie selon le sexe et l’âge de la personne. Par exemple, chez les enfants, les lymphocytes représentent généralement 35 à 60 % du nombre total de globules blancs. Les critères pour les granulocytes neutrophiles vont de 40 à 60 %.

Pendant la grossesse, il peut dépasser 10 000/mm³. Il convient de noter que dans les dernières semaines de la grossesse, le nombre de leucocytes peut augmenter. Il s’agit d’une augmentation de la concentration de neutrophiles dans l’organisme de la femme enceinte.

Quand faut-il s’inquiéter de son taux de leucocytes ?

Comme vous pouvez le deviner, les modifications du taux normal de leucocytes sont souvent le signe d’une maladie.

Taux élevé de globules blancs

Si votre taux de globules blancs est supérieur à 10 000/mm³, il est conseillé de consulter un médecin, sauf en cas de grossesse. Une augmentation du nombre de lymphocytes indique le développement d’une infection bactérienne ou d’une maladie auto-immune.

Lorsque leur taux dans le sang augmente de manière excessive, on parle de leucocytose.

Plusieurs anomalies peuvent être associées aux globules blancs :

  • Infections ;
  • Problèmes de moelle osseuse : des tumeurs, des leucémies et des cancers ;
  • Inflammation : des maladies telles que l’arthrite ;
  • Des brûlures ;
  • Des maladies telles que l’asthme, la rhinite, la grippe ;
  • Le stress.

Comme information, le cancer ne provoque pas d’augmentation des globules blancs, à l’exception de la leucémie. Dans ce cas, l’augmentation est beaucoup plus importante et l’aspect des globules blancs est très différent. Bien sûr, d’autres tests sont nécessaires pour un diagnostic précis.

Taux bas de leucocytes

Une diminution du nombre de globules blancs dans l’organisme indique une immunodéficience. Elle est causée par un dysfonctionnement des cellules du système immunitaire. La personne est plus sensible aux infections. Le système immunitaire peut être affaibli par des facteurs externes tels qu’une carence en vitamines B12, une mauvaise alimentation ou des médicaments (notamment la chimiothérapie). Si le nombre de globules blancs diminue en dessous de 4 000, vous devez vous inquiéter et consulter un médecin.

Lorsque le taux de globules blancs diminue excessivement, on parle de leucopénie. Les causes possibles d’une leucopénie sont un cancer, une carence en vitamines B, une anémie, etc.

Il est important de connaître les symptômes qui sont un signe d’alerte de la leucopénie. Les cas bénins ne présentent généralement pas de problèmes, mais lorsque le nombre de globules blancs diminue, il est fréquent que le patient ressente un sentiment général de malaise lié à :

  • Asthénie ;
  • Étourdissements ;
  • Nausées ou perte d’appétit ;
  • Infections répétées.

Dans certains cas, une alimentation correcte et un mode de vie sain peuvent contribuer à remédier à ce manque de globules blancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit + sept =