Sinusite et effet sur les yeux : Tout savoir

Rate this post

Reconnue comme une inflammation des cavités sinusiennes, la sinusite est une maladie d’origine virale dans la plupart des cas. Il est possible qu’une sinusite se déclare dans un organisme sous plusieurs origines. Elle peut provenir de l’irritation ou de l’inflammation des cavités nasales ou encore elle peut être liée à un problème dentaire comme une carie dentaire. Elle se déclare le plus souvent suite à une rhinopharyngite et peut être à l’origine de plusieurs troubles dans l’organisme. Parmi les organes affectés par cette inflammation, il y a les yeux. Quels sont les effets de la sinusite sur les yeux ?

Comment reconnaître une sinusite grâce à des maux d’yeux ?

Il est possible qu’une sinusite soit d’origine virale ou bactérienne. Cette inflammation du sinus se détecte grâce à plusieurs symptômes. Le mal aux yeux est l’un des symptômes phares de la sinusite. Il est important de savoir que l’inflammation du sinus provoquée par la sinusite rend le visage douloureux. La localisation de la douleur dépend en majeure partie des différents sinus touchés.
Les différentes formes de sinusites qui existent provoquent plusieurs formes de symptômes oculaires. Pour la sinusite frontale par exemple, elle génère une douleur unilatérale au-dessus de l’œil. Cela peut être l’œil gauche ou l’œil droit. La sinusite sphénoïdale quant à elle engendre une vive douleur derrière chaque œil. Quant à la sinusite ethmoïdale, elle se caractérise par une douleur à la fois derrière et entre les yeux de l’individu.
Cette troisième forme de sinusite est souvent associée à un œdème des paupières. Il est aussi important de savoir que les quatre paires de sinus dont dispose l’organisme se retrouvent chacun au-dessus ou en dessous des yeux. C’est par l’intermédiaire de ces cavités osseuses que le sinus communique avec les fosses nasales. Ainsi, le mucus que secrète le sinus s’écoule et les maux des yeux accompagnent l’action. Cela devient alors une évidence quand ces différentes conditions sont réunies que l’individu souffre d’une sinusite.

Le lien entre le sinus et larmoiement de l’œil

On peut reconnaître les différentes formes de sinusite grâce aux douleurs qui apparaissent au niveau des yeux et cela est un fait. Ces différentes formes de sinusites occasionnent dans la plupart du temps des larmoiements intempestifs suite à l’écoulement du mucus contenu dans le sinus. Il faut savoir qu’il y a plusieurs liens possibles entre le sinus et le larmoiement de l’œil. Le premier lien entre le sinus et le larmoiement de l’œil concerne directement les patients qui ont une rhinite allergique.
Chez ces individus, il est souvent décelé un rhino-sinusite, car l’inflammation du sinus est fréquente chez eux. Les signes oculaires de larmoiement apparaissent chez ces patients, car la cause de la sinusite est également celle du larmoiement chez le patient. Il peut arriver que la sinusite soit si aiguë pour aller enflammer et boucher les voies lacrymales. Cela peut entraîner de long larmoiement, car les voies lacrymales débouchent dans les fosses nasales sous le cornet en bas du nez.
Dans certains cas de sinusite, l’individu peut présenter des troubles oculaires assez compliqués ainsi que des kératites, des kératoconjonctivites, etc. Ces complications oculaires sont liées à l’infection du voisinage des sinus dans certains cas spécifiques.

Les complications oculaires de la sinusite

Il faut savoir que les complications liées à la sinusite sont rares. Toutefois, il est important de veiller à rapidement consulter un médecin pour une prise en charge rapide, car cela est essentiel. Les complications oculaires sont les plus communes quand il s’agit de sinusite liée à la propagation dans le sinus de certaines bactéries. Elles provoquent des infections qui se propagent rapidement à l’orbite de l’œil en prenant pour canal la mince paroi osseuse qui se situe entre l’œil et le sinus.
Dans la plupart des cas, les complications oculaires se manifestent par des œdèmes et des érythèmes des paupières. Il peut arriver qu’on observe également de la conjonctive et l’ethmoïde qui touche les sinus ethmoïdaux qui se situent entre les yeux et la base du nez. En majeure partie, l’ethmoïde est le type de sinusite qui entraîne chez de nombreux patients les complications oculaires les plus courantes. On observe beaucoup ces cas de complication chez des enfants.
La sinusite est également capable de s’étendre aux tissus qui entourent l’œil. Cela provoque en général des troubles de la mobilité oculaire et l’exophtalmie qui fait que l’œil sort vers l’avant. Les troubles de la vision et la douleur oculaire résultent de l’infection de l’intérieur de l’œil.

Comment traiter les complications oculaires liées à la sinusite?

Le traitement de la sinusite en général dépend du cas qui se présente à soi. Après avoir établi le diagnostic si l’infection à la sinusite est avérée, il est tout d’abord recommandé de commencer par le débouchage du nez et à son lavage. Cela soulage de manière générale les sinus ce qui arrête au même moment le larmoiement des yeux. Il est aussi recommandé de boire assez d’eau, d’éviter la plongée sous-marine ainsi que de mettre l’eau sur la tête.
Si le diagnostic posé permet de déterminer qu’il s’agit d’une sinusite aiguë maxillaire d’origine virale, le traitement approprié dans ce cas repose sur l’utilisation d’antalgiques et d’antipyrétiques. Il faut associer ce traitement avec des lavages de nez assez réguliers. Dans le cas où le diagnostic de la sinusite révèle qu’il est d’origine bactérienne, le médecin chargé du patient prescrit en général un antibiotique qui suffira pour traiter l’infection. L’amoxicilline est recommandée dans ce cas aussi bien pour les adultes que pour les enfants.

Dans le cas d’un diagnostic qui révèle une sinusite frontale, ethmoïdale ou sphénoïdale, le traitement adéquat à apporter au patient est à base d’antibiotiques adaptés. Pour le risque de complication que présentent ces cas de sinusite, il vaut mieux consulter un médecin et ne pas céder à l’automédication.
Pour soulager l’œil, le traitement par voie veineuse avec des antibiotiques est recommandé. Il faut compléter ce traitement par un drainage chirurgical des sinus en cas d’échec du traitement par voie veineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 − 6 =