Assurance habitation : quel niveau de garantie choisir ?

Destinée à couvrir le logement en cas de sinistre, l’assurance habitation est obligatoire pour le locataire et facultative pour le propriétaire. Pour autant, très peu de propriétaires osent s’en passer. Or, le prix des assurances habitation augmentant d’année en année sans offrir une couverture optimale, il est essentiel de bien choisir son contrat. Alors, face à la multitude d’offres, quel niveau de garantie est nécessaire ?

Les garanties de base

La plupart des assurances habitation proposent les mêmes garanties de base couvrant les frais en cas de sinistre. Elles incluent :

  • la garantie incendie,
  • la garantie catastrophe naturelle (sécheresse, inondation, tempête, avalanche…). Elle couvrira alors les réparations, à condition que le sinistre ait été reconnu par un arrêt ministériel,
  • la garantie dégât des eaux, incluant les inondations, fuites, infiltrations et débordements d’eau,
  • la garantie responsabilité, vous protégeant si votre responsabilité est retenue en raison de dommages causés à un tiers,
  • la garantie bris de glace, protégeant les différentes surfaces vitrées du logement (fenêtres, fenêtres de toit, véranda…).

assurance habitation garanties

Les garanties complémentaires

En fonction de vos besoins, vous pourrez également rajouter des garanties complémentaires, telles que :

  • la garantie vol, essentielle si vos biens atteignent une certaine valeur. Ils seront alors pris en charge par l’assurance habitation si vous veniez à être cambriolé par exemple.
  • La garantie dommage électrique, couvrant vos appareils en cas de court-circuit ou une surtension engendrant des dommages.
  • La garantie assistance, vous permettant d’être relogé à l’hôtel avec frais pris en charge par l’assurance en cas de sinistre. Elle peut également inclure le recours à un plombier ou encore un électricien pour un dépannage d’urgence.
  • La garantie étendue, couvrant d’autres biens comme le matériel de sport, les objets d’art, l’argenterie, les instruments de musique ou encore les caves à vin.

La nécessité de bien évaluer vos biens

Au vu des garanties proposées, il est primordial de bien évaluer vos biens pour bénéficier d’un niveau de couverture adapté. Votre assureur peut d’ailleurs vous demander de fournir le montant du capital mobilier que vous souhaitez assurer, pour ajuster la prime et être bien couvert en cas de sinistre. Votre capital mobilier comprend tous les biens et objets personnels dans votre logement, incluant :

  • les meubles,
  • les appareils électroniques,
  • votre matériel informatique,
  • les éléments encastrés (salle de bain, cuisine…),
  • les éléments de décoration,
  • les équipements de loisir (instruments de musique, outils de bricolage…),
  • vos vêtements.

En revanche, vos véhicules ou encore vos animaux de compagnie ne sont pas considérés dans votre capital mobilier. Vos objets de valeur, comme les bijoux, sont également évalués à part. Votre patrimoine mobilier doit être évalué au plus juste, car le montant que vous indiquerez correspondra au montant maximal que votre assureur vous remboursera. Par ailleurs, une sous-évaluation vous empêche d’être indemnisé correctement, tandis qu’une surévaluation peut pousser votre assurance à refuser de vous indemniser, sous prétexte de fausse déclaration.

Faites alors un inventaire et gardez les factures pour vos différentes affaires, d’une part pour constituer une base pour l’évaluation et, d’autre part, afin de les fournir comme preuves si nécessaire. Pensez également à mettre à jour votre liste tous les 3 ans au moins, car on acquiert souvent de nouveaux biens au fil du temps. Le remboursement en cas de sinistre peut se faire de deux façons :

  • à la valeur à neuf. Il sera indemnisé à hauteur de sa valeur d’achat, facture à l’appui,
  • à la valeur d’usage. Il sera indemnisé à hauteur de sa valeur au moment du dommage. Plus le bien est vieux, moins il aura de valeur. Par ailleurs, il faut savoir que certains biens subissent une dévaluation annuelle. Elle est de 20% par an pour les appareils électroménagers, de 30% par an pour le matériel informatique et de 10% par an pour les objets courants divers.

Choisir son assurance habitation en fonction de son logement

L’assurance logement varie également en fonction du logement. Et pour cause, les risques à couvrir changent en fonction du type de ce dernier, de sa superficie, son emplacement, etc. Ainsi, lorsque vous déménagez, il peut être nécessaire de changer de contrat, toujours dans un souci de couverture et de prix.

L’assurance appartement et maison

Sachez que les prix des assurances appartement dépendent de plusieurs facteurs, comme l’emplacement de l’appartement, l’étage auquel il se situe ou encore l’ancienneté de l’immeuble. Le prix et les garanties entre une assurance appartement et maison ne seront généralement pas les mêmes. D’ailleurs, votre assureur voudra savoir si votre maison dispose d’un jardin, d’une dépendance ou encore d’une véranda.

La résidence secondaire et la location meublée

Si vous passez une partie de l’année dans une résidence secondaire, il est également nécessaire de l’assurer avec un niveau de garanties adapté. Une location meublée, quant à elle, peut correspondre à un capital mobilier plus important à considérer pour le locataire. Pour le propriétaire, il est également important de bien protéger son logement, source de revenus essentielle. Pour ne pas avoir à payer de sa poche, il est important de bien assurer le bien.

Le logement de vacances

Même pour votre logement de vacances (appartement, chalet…), il est possible et conseillé de prévoir une garantie villégiature. En plus de l’évaluation du votre capital mobilier et de vos objets de valeur, plusieurs informations relatives au logement vous seront d’ailleurs demandées au moment de l’estimation. Cela permet à l’assureur de vous proposer un contrat adapté à votre patrimoine. Il s’agit de :

  • la superficie totale du logement,
  • le nombre de pièces et leurs dimensions,
  • les équipements de sécurité,
  • les dépendances éventuelles (piscine, garage, véranda…).

assurance habitation logement

Choisir son contrat en fonction du rapport garanties-prix

Le prix ne doit pas être le critère principal pour le choix d’une assurance habitation. Il ne sert en effet à rien de dépenser de l’argent si vous n’êtes pas bien protégé. Assurez-vous alors que le contrat offre un rapport garanties-prix de qualité. Par la même occasion, intéressez-vous aux conditions indiquées avant de souscrire. Par exemple, il peut arriver que vous ne soyez couvert en cas de vol que si votre logement dispose de caméras de surveillance et d’un certain type de serrure.

Dans cette recherche du meilleur rapport qualité-prix, n’oubliez pas non plus de vérifier le prix de la franchise. Cette dernière correspond au reste à votre charge en cas de sinistre et son montant varie d’une assurance à une autre. D’ailleurs, vous pouvez faire une comparaison des différentes offres en ligne et demander plusieurs devis pour faire le meilleur choix pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *