Comment soigner la mycose ? Nos conseils

soigner la mycose
Rate this post

Bénignes, déplaisantes et parfois pénibles, les infections mycosiques sont provoquées par la prolifération des champignons dans une partie de l’organisme. Elles tendent à être récidivistes et dérangent les personnes qui en souffrent. Si vous êtes concernés par ce mal voici quelques conseils pour vous aider à vous soigner.

Qu’est-ce qu’une mycose ?

La mycose est une infection provoquée par des champignons microscopiques. Ils sont naturellement présents dans l’organisme et leur prolifération entraîne un phénomène infectieux. Certaines parties du corps sont très sensibles à cette infection. Il s’agit de la bouche, de la langue, du gland, du vagin et généralement la peau. Les mycoses sont plus fréquentes sur les pieds et les ongles du fait de leur facilité à se multiplier rapidement dans les endroits humides. Ainsi on constate autant de champignons que de mycoses.

Comment reconnaître une mycose ?

Les symptômes et manifestations de la mycose diffèrent en fonction de la zone infectée. En effet, lorsqu’elle est présente entre les orteils, elle se manifeste par des démangeaisons, des écoulements de liquide de la peau au niveau des orteils qui provoquent des déchirures et des plaies. Au niveau des ongles, on constate une destruction progressive de l’ongle, ce qui le rend faible et il se casse facilement. Par contre sur la peau, la mycose fait apparaître des lésions sous forme de vésicules coulantes. Des sensations de démangeaisons atroces se font sentir avec la présence de petites taches sur la peau.

Quant à la mycose buccale, elle entraîne des rougeurs sur les joues et la langue accompagnées de douleurs. Aussi, les muqueuses deviennent sèches jusqu’à ce qu’elles changent en couleur blanchâtre. Par ailleurs, la mycose vaginale est diagnostiquée par des pertes blanches parfois puantes, des démangeaisons fréquentes et des rougeurs.

Qu’est-ce qui peut causer la mycose ?

Le microbe responsable de la mycose est appelé le candida albicans, inné dans la muqueuse, qui se départage en candidoses pour atteindre les organes suite à la baisse des défenses immunitaires. Plusieurs facteurs sont à la base de la mycose. De ce fait, la mycose vaginale est déclenchée par tout acte ou comportement pouvant déstabiliser la flore vaginale. Ainsi, le port de vêtements trop serrés, l’usage des savons non adéquat et l’excès des toilettes intimes causent cette infection.

De plus, l’abondance de transpiration, la fréquentation des lieux publics comme la piscine ou le saumon, le port permanent des chaussures fermées constituent des facteurs favorables à la mycose. La ménopause, la grossesse, le diabète, les traitements avec les antibiotiques permettent à la mycose de s’installer pleinement dans le corps.

Que faire pour éviter la mycose ?

Grâce à certains gestes simples, vous pouvez éviter le développement de la mycose.  Il faut une hygiène intime régulière et sans excès, se sécher après la douche. Il faut aussi s’habiller avec des vêtements propres et conformes à sa taille. Se laver autant que possible les mains et conserver ses objets personnels.

Comment soigner la mycose ?

Pour soulager de façon efficace les effets de l’infection de la mycose, il existe plusieurs traitements. Ils peuvent être pharmaceutiques avec ou sans ordonnance comme naturels. Le traitement pour soigner la mycose sur les ongles ou sur le pied se présente souvent sous forme de vernis à ongles. Les autres types de mycose peuvent se guérir avec un savon germicide soit un gel de douche. Ils peuvent aussi se traiter avec la prise par voie orale de comprimés antifongiques prescrits ou encore l’application d’une crème antimycosique en spray ou poudre sur la partie concernée.

Certaines huiles essentielles particulières disposant de propriétés antibactériennes sont recommandées pour calmer la mycose notamment celle relative à la peau. Il s’agit de l’arbre à thé ou tea tree riche en composants antifongiques. Il suffit d’appliquer quelques gouttes de cette huile sur la partie atteinte trois fois par jour jusqu’à la guérison. Cependant il est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux petits enfants. Le massage avec un mélange dans un flacon de la lavande et de du thym est aussi favorable pour un bon traitement.

Pour la mycose buccale, il est conseillé de prendre une goutte d’HE de cannelle de Chine en plus d’une cuillère d’huile d’olive. L’huile végétale de noix de coco peut aussi être appliquée même chez soi plusieurs fois dans la journée. L’aloès, grâce aux vertus et propriétés antifongiques du gel contenu dans ses feuilles, constitue un autre remède efficace.  En cas de mycose vulvaire, le traitement consiste à introduire un ovule disponible en pharmacie dans le vagin ou à passer une crème sur la vulve. Le bicarbonate de soude, le lapacho ou encore un extrait de pépin de pamplemousse permettent de soulager la mycose. Il est également nécessaire de consulter un médecin pour avoir une assurance sur son état de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

20 + six =